Manuel d'encodage TEI
Renaissance et temps modernes

Skip links  
Nicole Dufournaud (auteur principal, v1-2)
Marie-Luce Demonet (responsable scientifique)
Toshinori Uetani (responsable scientifique)
Thierry Vincent (auteur, v1)
Vanessa le Rolle (auteur, v2)
Laetitia Bontemps (auteur, v2)
Jorge Fins (auteur, v3)
Lauranne Bertrand (auteur, v3-4)
Mathieu Duboc (auteur, v4)
Alice Nué (contributeur, v2)
Sandrine Breuil (contributeur, v2-3)
Rémi Jimenes (contributeur, v2-3)
Lou Burnard (contributeur, v1-2-v4 ; TEI consortium)
Jean-Daniel Fekete (contributeur, v2 ; INRIA)

Bibliothèques Virtuelles Humanistes

CC BY-NC-ND 4.0

Introduction

La TEI (Text Encoding Initiative) est un projet universitaire pluridisciplinaire visant à uniformiser autant que possible le codage de documents en vue de leur échange et de leur publication en ligne ou hors ligne. Il s'agit d'un format de codage de documents dit « structuré » : il a besoin d'un langage, XML, pour aider à la saisie d'un texte en lui donnant une structure compatible à la fois avec les exigences des différentes communautés qui l'utilisent (bibliothécaires, historiens, philosophes, spécialistes de littérature, linguistes, amateurs) et avec les possibilités des outils de consultation. Les recommandations du consortium TEI (http://www.tei-c.org/) dans sa version P5 ont été suivies, en s'inspirant du Manuel TEI des Cahiers Gutenberg1 de 1996 ainsi que du Manuel de la BFM pour élaborer le présent manuel. Cet ouvrage n'a pas pour objectif de remplacer la lecture attentive des directives de la TEI (http://www.tei-c.org/P5/Guidelines/), mais d'en décrire une application et de guider son utilisation pour les textes allant du début de l'imprimerie à la période de normalisation typographique au XIXe siècle. Nous nous appuyons sur des exemples pratiques. Trois ouvrages du XVIe siècle français nous ont servi à illustrer concrètement les principaux usages d'encodage TEI :

  1. Louise Labé, Euvres, Lyon, Jean de Tournes, 15552 ;
  2. [Elie VINET ?], Discours non plus mélancoliques que divers, Poitiers, Enguilbert de Marnef, 15563 ;
  3. François Rabelais, Le Tiers Livre, Paris, Chrétien Wechel, 1546, et Paris, Michel Fezandat, 1552.4

Leur structure complexe et les problèmes divers rencontrés au cours de leur encodage ont permis de vérifier l'adéquation des éléments existant dans la TEI —voire d'en proposer d'autres lorsque cela s'est révélé nécessaire, et d'élaborer un protocole qui guide l'application à d'autres textes publiés pendant trois siècles. Conçu en premier lieu à l'usage des BVH (« Bibliothèques Virtuelles Humanistes ») du Centre d'Études Supérieures de la Renaissance (CESR) pour des textes français de la Renaissance, ce manuel pourra servir de base à d'autres projets portant sur d'autres documents manuscrits ou imprimés.

Si les exemples donnés sont français, la TEI « Renaissance et temps modernes » ne réalise pas un encodage spécifique des textes écrits en cette langue, elle offre la possibilité d'usages multilingues de la description structurelle. L'universalité des éléments permet la compatibilité des analyses, et les sources numérisées dans le cadre des BVH relèvent de tous les domaines encyclopédiques, dans plusieurs langues anciennes et modernes.

Cette application montre comment on peut adapter les éléments TEI à la description des textes anciens, en respectant leur présentation originale : pagination, lignage, disposition des titres, insertion des éléments illustrés, caractéristiques typographiques. Elle se fonde sur une transcription « quasi-diplomatique »5 du texte, soucieuse de donner le plus grand nombre possible d'informations tout en autorisant les traitements automatiques pour les recherches sur la langue, les données historiques, les différentes versions du document et les variantes dont le niveau de précision peut être adapté aux recherches désirées.

Cette représentation informatique du document est le plus petit dénominateur commun aux exigences des différentes communautés des sciences humaines. Elle leur laisse le soin d'y ajouter des annotations relevant de leurs spécialités. Les recommandations de ce manuel sont autant que possible d'ordre générique, autorisant des options qui permettent de les adapter à d'autres bases textuelles.

Par rapport aux usages habituels de la TEI, les difficultés rencontrées lors de son application aux textes de cette période viennent toutes du désir de fidélité à l'exemplaire transcrit. Nous avons tenté de rendre compatibles l'exigence de restitution et la possibilité d'effectuer des requêtes impliquant des comptages, et donc une certaine régularisation, notamment des graphies multiples. L'un des principaux intérêts du langage XML est de permettre de résoudre par l'encodage la très grande variation typographique et textuelle des documents : cette souplesse ne doit pas cependant être un frein à l'acquisition et à l'encodage rapides des corpus textuels. Nous avons utilisé cette procédure en même temps que nous développons, avec des laboratoires d'informatique, des routines d'auto­matisation fondées sur l'analyse de structure, ce qui constitue l'un des axes de recherche interdisciplinaire du projet « BVH »6.

Au fur et à mesure que l'équipe a progressé dans la mise au point de cette application, il est apparu qu'une telle structure pouvait aussi servir à modéliser les ouvrages qui ne seraient publiés qu'en mode image, mais dont les divisions seraient naturellement de même nature : titres, chapitres, para­graphes, éléments illustrés, etc., de façon à préparer et à faciliter l'alignement des deux modes de présentation du texte, un idéal que les usagers des bibliothèques numériques attendent avec impatience et auquel le consortium TEI travaille.

Les œuvres encodées peuvent être des manuscrits ou des imprimés, mais les sources textuelles qui ont servi à l'élaboration du manuel d'encodage sont des imprimés. La nature même du texte influe sur la structure du document : un poème ne sera pas encodé comme un roman car sa structure n'est pas la même (strophes pour le premier et paragraphes dans des chapitres pour le second). Moyennant quelques modifications, ce manuel pourra aussi s'appliquer à l'encodage des manuscrits7.

1. Notions

1.1. Transcription et encodage

Commençons par deux pages du Tiers Livre de Rabelais (1546) :

Une transcription effectuée avec un traitement de texte donne le résultat suivant :

Transcription du chapitre 23 du
Figure 2. Transcription du chapitre 23 du Tiers Livre

Les limites de cette transcription établie avec un traitement de texte apparaissent ainsi :

  • les numéros de page, la signature (L iij) et le titre du chapitre ne sont pas délimités et font partie du texte ;
  • les paragraphes se différencient grâce à des fins de ligne forcées et un retrait d'alinéa ;
  • les choix éditoriaux ne sont pas explicites : les abréviations sont développées ; les césures de mots en fin de ligne sont respectées ;
  • les noms de personnes et de lieux ne sont pas repérables.

Nous présentons le même exemple sous une troisième forme conforme aux recommandations de XML/TEI qui rend explicites les règles de codage :

  • les numéros de page et la signature font l'objet d'une délimitation spécifique et le saut de page est distinct ;
  • le texte est explicitement structuré : titre du chapitre et paragraphes ;
  • les noms de personnes et de lieux sont marqués ;
  • les rendus typographiques sont indiqués ;
  • il a été ajouté un « sic » pour marquer le mot « asne » là où on attendait « ame » ;
  • les césures de fin de ligne sont marquées ;
  • le caractère & est remplacé par &8.
<div xml:id="n26type="chapitren="23">  <fw place="top-lefttype="pageNum">164</fw>  <head>   <lb/>Comment <persName>Panurge</persName> faict discours  <lb/>pour retourner a <persName>Raminagro-   <lb rend="hyphen"/>bis</persName>.<space unit="cmquantity="1.5"/>Chap. 23.  </head>  <p>   <lb/>   <hi rend="larger">R</hi>Etournons (dist <persName>Panurge</persName> continuant)  <lb/>l'admonester de son salut. Allons on  <lb/>nom, allons en la vertus Dieu. Ce  <lb/>sera oeuvre charitable a nous faicte. Au  <lb/>moins s'il perd le corps &amp; la vie, qu'il  <lb/>ne damne son <sic>asne</sic>. Nous le induirons  <lb/>a contrition de son peché: a requerir par-  <lb rend="hyphen"/>don es dictz tant beatz peres absens com-  <lb rend="hyphen"/>me praesens. Et en prendrons acte, affin  <lb/>qu'apres son trespas ilz ne le declairent  <lb/>hereticque &amp; damné comme les Farfa-  <lb rend="hyphen"/>detz feirent de la praevoste d'<placeName type="ville">Orleans</placeName>: &amp;  <lb/>leurs satisfaire de l'oultraige, ordon-  <lb rend="hyphen"/>nant par tous les couvens de ceste pro-  <lb rend="hyphen"/>vince aux bons peres religieulx force bri-  <lb rend="hyphen"/>bes, force messes, force obitz &amp; anni-  <lb rend="hyphen"/>versaires. Et que au jour de son trespas  <lb/>sempiternellement ilz ayent tous quin-  <lb rend="hyphen"/>tuple pitance: &amp; que le grand bourra-     <pb n="173xml:id="B372616101_3537_0173"/>   <fw place="top-righttype="pageNum">165</fw>   <lb rend="hyphen"/>baquin plein du meilleur trote de ranco  <lb/>par leurs tables, tant des Burgotz, Layz,  <lb/>&amp; Briffaulx, que des presbtres &amp; des  <lb/>clercs: tant des novices, que des profes.  <lb/>Ainsi pourra il de Dieu pardon avoir.  </p>  <lb/>  <p rend="indent">Ho, ho, je me abuse, &amp; m'esguare en  <lb/>mes discours. Le Diable emport si je  <lb/>y voys. Vertus Dieu, la chambre est des-  <lb rend="hyphen"/>ja pleine des Diables. Je les oy desja soy  <lb/>pelaudans &amp; entrebattans en diable, a  <lb/>qui humera l'ame Raminagrobidicque, &amp;  <lb/>qui premier de broc en bouc la portera a  <lb/>messer <persName>Lucifer</persName>. Houstez vous de la. Je n'y  <lb/>voys pas. Le Diable m'emport si je y  <lb/>voys. Qui scait s'ilz useroient de qui pro  <lb/>quo, &amp; en lieu de <persName>Raminagrobis</persName> grup-  <lb rend="hyphen"/>peroient le paouvre <persName>Panurge</persName> quitte? Ilz  <lb/>y ont maintes foys failly estant safrané  <lb/>&amp; endebté. Houstez vous de la. Je n'y  <lb/>voys pas. Je meurs par Dieu de male rai-  <lb rend="hyphen"/>ge de paour. Soy trouver entre diables  <lb/>affamez? entre diables de faction? entre     <fw place="bot-righttype="sig">L iij</fw>  </p> </div>

Remarquons l'indentation des lignes dans notre présentation : ces retraits permettent une bonne appréciation visuelle de la structure du document. L'indentation n'est pas obligatoire, mais elle est fortement conseillée.

Le texte a 3 niveaux de structure : physique, logique et sémantique. L'encodage montre les divisions de type chapitre, composées de paragraphes dans lesquels se juxtaposent des lignes qu'il est possible de numéroter.

1.2. Principes de balisage XML

« Les éléments, qui sont les structures de base des documents XML, sont délimités par des balises de début et des balises de fin qui portent le contenu ». Voici une définition parmi beaucoup d'autres.

TEI est une norme de codage de textes qui repose sur XML. Des marques sont utilisées pour identifier le contenu du texte : elles sont appelées « balises » (en anglais « tags »). Dans XML, le marquage est constitué des chevrons « < » et « > », par exemple :

<title>Discours non plus melancoliques que divers...</title>

Dans cet exemple, les chevrons <...> entourent le mot title pour constituer la balise <title>.

En général, la séquence textuelle est encadrée par une balise ouvrante et une balise fermante :

<p>Le Tiers Livre de François Rabelais.</p>

Le p est marqué deux fois : le premier est dans la balise ouvrante <p> ; le second est dans la balise fermante </p>. La barre « / » signifie la fin du marquage des éléments du texte.

Nous pouvons reprendre notre premier exemple, celui du titre :

<title>Discours non plus mélancoliques ...</title>

Il y a deux règles essentielles dans XML : la syntaxe des balises telle que nous venons de la décrire et la règle d'imbrication stricte des éléments. Ainsi, on peut imbriquer un élément dans un autre :

<p>Le Tiers Livre de <persName>François Rabelais</persName>.</p>

Il ne faut pas faire chevaucher les éléments comme le montre l'exemple (non valide) suivant :

<p>Le Tiers Livre de <persName>François Rabelais.</p></persName>

Un fichier XML est organisé comme une arborescence d'éléments. Les relations sont hiérarchiques.

Ces règles simples sont fondamentales : si elles ne sont pas suivies scrupuleusement, le document XML produit est invalide. Ces erreurs peuvent facilement être évitées à l'aide d'un schema9 (DTD, RelaxNG ou autre).

La TEI repose sur XML pour sa syntaxe. Tout document TEI doit être conforme aux règles édictées précédemment, avec une liste d'éléments valides et des règles d'emboîtements autorisées.

On appelle « élément » la partie du texte qui se trouve dans les balises après le chevron « < » de la balise ouvrante, et répétée dans la balise fermante. Dans l'exemple précédent, l'élément est indiqué par la lettre p qui signifie paragraph10. Dorénavant, nous dirons « élément » pour signifier l'élément de la balise ; par exemple, nous écrirons l'élément paragraph ainsi : <p>.

Deux cas sont possibles :

  • les éléments ont un contenu, constitué d'une partie d'un texte.
<title>Le Tiers Livre</title>

Le texte encodé est « Le Tiers Livre » et l'élément TEI est « <title> ».

  • les éléments n'ont pas de contenu : les balises se raccourcissent alors en une seule grâce au caractère / qui se positionne juste avant le chevron fermant ; par exemple, le saut de page ou page break :
<pb/>

1.2.1. Éléments

Les éléments peuvent eux-mêmes être définis et classés dans deux catégories 11:

  1. Dans la première catégorie, la structure du document est définie : il est possible de dresser l'organisation logique des œuvres comme la page de titre, les pièces liminaires, etc. La transcription physique du document signale les principaux traits éditoriaux ainsi que les informations supplémentaires comme les déchirures, les corrections, les ajouts, les suppressions, les abréviations. Dans le cas d'une source imprimée, les éléments éditoriaux diffèrent et concernent la typographie : titre courant, pied de page, signatures. Nous appelons cette catégorie : balisage formel et typographique.
  2. La seconde est composée d'éléments analytiques succincts comme l'indication des noms propres, des toponymes, des dates ou de tout élément d'étude pour lequel il est possible de dresser des typologies. Nous appelons cette catégorie : balisage sémantique.

Il existe une hiérarchie dans les éléments. Une certaine catégorie d'éléments est dite imbriquée dans une autre catégorie d'éléments. Par exemple, l'adresse est décomposée selon le modèle actuel, par exemple « rue » et « ville » ; l'élément <address> comprend toujours l'élément <addrLine>, soit une ligne composant l'adresse. Il n'est pas utilisé seul. L'adresse du CESR est par exemple :

<address>  <addrLine>59 rue Néricault-Destouches</addrLine>  <addrLine>Tours Cedex</addrLine>  <addrLine>France</addrLine> </address>

Dans certaines configurations, certains éléments indépendants peuvent être imbriqués dans d'autres : par exemple, l'élément <date> s'utilise seul ou parfois imbriqué dans d'autres éléments comme dans celui qui est dédié à la bibliographie <bibl>.

Souvent, les éléments ne suffisent pas. Pour les caractériser, on a besoin d'y associer un paramètre spécifique : ce sont les « attributs ».

1.2.2. Attributs

On appelle « attribut » un paramètre associé à un élément. Il peut être simple comme n pour number ou name, ou plus élaboré comme resp="#ND" pour pointer vers un autre endroit du fichier : le caractère # signifie que l'on pointe vers "ND", un identifiant référencé dans le fichier (il renvoie à "responsable de l'encodage : Nicole Dufournaud", par exemple)12.

Un attribut porte lui-même une valeur. Par exemple, une date sera encodée ainsi :

<date when="1515-04-28">28 avril 1515</date>

Dorénavant, nous écrirons les attributs sous la forme suivante :

attribut="valeur"

ou encore précédé de l'arobase :

@attribut

Il existe des attributs globaux – c'est-à-dire utilisés par tous les éléments – mais également des attributs spécifiques à quelques éléments. Par exemple, l'attribut n pour number est un attribut global alors que when est un attribut réservé aux éléments de datation, comme <date>.

1.3. Structure globale TEI

La structure de base d'un texte TEI repose sur un document original13. Dans le projet BVH, le document est en général un livre imprimé, mais ce peut être également un manuscrit. La structure d'un texte TEI décrit le contenu d'un document manuscrit ou imprimé qui comprend une partie textuelle prépondérante.

Comme la structure d'un document touche à l'aspect physique – il est composé de feuillets consti­tués de pages – on dit que la structure est physique. Une description simple du document peut être la suivante : la page de titre, les pages liminaires, le corps du texte et les annexes. La page de titre – s'il y en a une – est composée d'un ou de plusieurs titres, d'un auteur, etc. La page d'un imprimé peut être décrite ainsi : un numéro de page, un titre courant, un pied de page, etc.

À la structure physique du document se combine une structure logique : l'organisation du contenu et son découpage en parties, chapitres et sections. Si la structure physique s'adresse à l'œil, en revanche on entend par structure logique l'organisation du document en entités comme titre, chapitre, section, para­graphe, note, citation, tableau, liste, etc.

La notion de structure est fondamentale pour éditer, échanger et analyser des textes grâce aux recommandations TEI. S'y ajoute une autre notion : celle de métadonnées TEI que l'on encode dans le TEIheader ou header. Tout texte de format TEI est composé d'un header TEI placé avant le corps du texte lui-même. Le header contient des informations analogues à celles que l'on trouve sur la page de titre d'un texte imprimé complétées par l'aspect numérique de la source : nous parlons de page de titre électronique.

Les noms propres sont balisés sémantiquement dans le texte et l'encodage des interventions éditoriales, que celles-ci soient contemporaines de l'édition ou bien le fait d'un encodage récent, permettent d'enrichir le texte d'informations sur l'histoire de son édition, sur les variantes, annotations critiques, linguistiques, etc.

L'encodage global d'un document standard se présente ainsi :

<TEI xmlns="http://www.tei-c.org/ns/1.0">  <teiHeader> ... </teiHeader>  <text>   <front> ... </front>   <body>    <div> ... </div>   </body>   <back> ... </back>  </text> </TEI>

Le texte est structuré au maximum en quatre composantes ; deux sont obligatoires et deux optionnelles :

  • text (texte) contient un seul texte quelconque, simple ou composite, par exemple un poème ou une pièce de théâtre, un recueil d’essais, un roman, un dictionnaire ou un échantillon de corpus.
  • front (texte préliminaire) contient tout ce qui est au début du document, avant le corps du texte : page de titre, dédicaces, préfaces, etc.
  • body (corps du texte) contient la totalité du corps d’un seul texte simple, à l’exclusion de toute partie pré- ou post-liminaire.
  • back (texte annexe) contient tout supplément placé après la partie principale d'un texte : appendice, etc.

L'élément <text> représente le début du texte de la source originale. Il suit immédiatement la balise indiquant la fin de l'en-tête TEI </teiHeader> et précède les éléments <front> et <body>. Par exemple :

<text>  <front> ... </front>  <body> ... </body> </text>

L'élément <front> contient tous les éléments qui précèdent le corps du texte au sens strict. Imbriquée dans l'élément <front>, la page de titre nécessite l'élément <titlePage> ; elle peut être suivie de pièces liminaires comme un privilège, une dédicace, une préface, des textes d'autres auteurs, etc. Tous ces éléments sont compris dans l'élément <front>.

<text>  <front>   <titlePage>    <docTitle>     <titlePart> ... </titlePart>    </docTitle>    <docImprint> ... </docImprint>   </titlePage>  </front> </text>

La page de titre reprend tous les éléments de la page de titre de l'œuvre originale comme le titre, l'auteur, l'adresse typographique, la date, etc. Nous reprendrons en détail ces éléments dans la quatrième partie du manuel.

L'élément <body> est utilisé pour marquer le contenu de l'œuvre dans sa globalité.

Enfin, l'élément <back> contient toutes sortes d'annexes qui suivent le corps du texte. Par exemple, il est utilisé pour les corrections ajoutées par l'imprimeur ou encore pour le colophon quand il est imprimé en fin d'ouvrage.

2. Texte de l'œuvre

2.1. Introduction

L'élément <text> englobe l'ensemble du texte. Il peut y en avoir plusieurs dans le cas d'un recueil (et on ajoutera alors l'élément <group> pour les englober). Le texte dans son ensemble est composé au maximum de trois parties :

  • front (texte préliminaire) contient tout ce qui est au début du document, avant le corps du texte : page de titre, dédicaces, préfaces, etc.
  • body (corps du texte) contient la totalité du corps d’un seul texte simple, à l’exclusion de toute partie pré- ou post-liminaire.
  • back (texte annexe) contient tout supplément placé après la partie principale d'un texte : appendice, etc.

Au début du manuel, nous avons exposé une structure simple, à laquelle nous ajoutons l'élément <back> :

<text>  <front> ... </front>  <body> ... </body>  <back> ... </back> </text>

2.2. Page de titre et pièces liminaires

L'élément <front> contient tous les éléments qui précèdent le texte : la page de titre et les pièces liminaires d'un texte. Un exemple complexe nous est donné par la page de titre des Discours non plus mélancoliques qui est encodée ainsi :

<front>  <titlePage>   <figure>    <graphic url="http://www.bvh.univ-tours.fr/B861946101_DP1139/B861946101_DP1139.jpg"/>    <head>Bibliothèques Virtuelles Humanistes - Médiathèque de Poitiers</head>   </figure>   <docTitle>    <titlePart>Discours non plus    <lb/>     <hi rend="sc">MELANCOLIQUES QUE DIVERS,</hi>     <lb/>de choses mesmement qui appartiennent    <lb/>a notre <placeName>France</placeName>: &amp; a la fin La maniere de    <lb/>bien &amp; justement entoucher les Lucs &amp;    <lb/>Guiternes.    </titlePart>   </docTitle>   <docImprint>    <lb/>    <lb/>A <placeName>POITIERS</placeName>    <lb/>De l'imprimerie d'<persName>Enguilbert de Marnef</persName>.   <lb/>    <docDate>1556</docDate>   </docImprint>   <imprimatur>Avec privilege du Roy.</imprimatur>  </titlePage>  <div type="privilege">   <p>...</p>  </div> </front>

Nous y distinguons les éléments suivants :

  • titlePage (page de titre) contient la page de titre d’un texte qui figure dans les parties liminaires.
  • docTitle (titre du document) contient le titre d’un document, incluant la totalité de ses composants tels qu’ils sont donnés sur la page de titre.
  • titlePart contient une section ou division du titre d’un ouvrage telle qu’elle est indiquée sur la page de titre.
  • docImprint (mention d'impression) contient la mention d'impression de l'éditeur (lieu et date de publication, nom de l’éditeur), telle qu’elle est généralement donnée au bas de la page de titre.
  • docDate (date du document) contient la date d’un document telle qu’elle est (généralement ) donnée sur une page de titre.
  • imprimatur contient une mention formalisée autorisant la publication d’un ouvrage, parfois exigée sur une page de titre ou à son verso.

Le privilège du roi est une pièce liminaire de l'œuvre ; il est encodé grâce à l'élément <div> dans lequel est ajouté le type « privilege ».

La partie graphique sera présentée ultérieurement à la partie "Images, langues et références" du chapitre "Balisages".

Les pages de titre intermédiaires ne nécessitent pas l'élément <titlePage> qui caractérise la page de titre du livre, mais sont marquées uniquement avec l'élément <docTitle> puis <titlePart>.

3. Balisages

3.1. Introduction

L'encodage se distingue de l'affichage en HTML qui n'est pas pris en charge par XML/TEI, mais par une feuille de style.

Le projet BVH repose sur le respect patrimonial des sources, qu'elles soient littéraires ou historiques. Il peut être important de préserver les changements de caractères et les alternances typogra­phiques, et de spécifier l'emplacement des illustrations. De même, le marquage typographique a un sens qui favorise l'analyse historique et l'interprétation des sources. Le respect de la typographie donne par ailleurs une meilleure concordance avec les images numériques des livres imprimés (les fac-similés, selon la terminologie TEI) et améliore la lisibilité du texte. Le projet BVH ne prévoit pas la restitution diplomatique intégrale de la source.

3.2. Balisage physique

Le balisage physique rend compte de la mise en page du document original. Dans le cadre d'Epistemon, les sources sont principalement des imprimés. Du point de vue du document, ces imprimés contiennent des pages délimitées par des sauts de page. Ces pages se décomposent en lignes délimitées par des sauts de ligne et peuvent contenir des éléments de mise en page. Certaines parties du texte peuvent être mises en évidence typographiquement (gras, italique, petite capitale, etc.)

3.2.1. Retour à la ligne <lb> pour linebreak

  • lb (saut de ligne) marque le début d'une nouvelle ligne (typographique) dans une édition ou dans une version d'un texte.


Comme le contenu de l'élément est vide, il est raccourci ainsi :

<lb/>

Si l'on veut numéroter les lignes, on ajoute l'attribut n.

3.2.2. Coupure de mots en fin de ligne

Pour indiquer une coupure de mots en fin de ligne et afin de répondre au besoin des requêtes sur des mots entiers, on pourra ajouter rend="hyphen" à l'élément <lb> marquant le saut de ligne.

Pour cet exemple :

On pourra encoder ainsi :

<lb/>ne l'avez (comme facilement je suys in- <lb rend="hyphen"/>duict a croire) pour le moins avez vous <lb/>ouy de luy parler. Car par l'aer &amp; tout <lb/>ce ciel est son bruyt &amp; nom jusques a pre <lb rend="hyphen"/>sent resté memorable &amp; celebre assez, &amp;

Le même traitement pourra être effectué pour les mots coupés en fin de page.

3.2.3. Saut de page <pb> pour pagebreak

La limite entre une page et la suivante est encodée grâce à l'élément <pb>. Tout comme le linebreak, il peut comprendre l'attribut n afin de numéroter les pages. Par exemple :

<pb n="10"/>

Cet élément est essentiel pour le lien avec l'image des pages du livre numérisé. Le lien vers l'image pourra être indiqué au moyen de l'attribut facs.

Note:

Remarque

  • Ne pas oublier que la première page doit être aussi numérotée ;
  • Le numéro n'est pas obligatoirement identique à celui qui figure sur la page du livre ; il est encodé grâce à l'élément <fw> (voir paragraphe suivant) ;
  • Si la page du texte pointe vers son image en fac-similé, l'élément <pb> est indispensable.

3.2.4. En-tête et pied de page : <fw> pour Forme Work

Il est utile de signaler les titres courants qui sont sur la même ligne que les numéros de page, et les pieds de page. L'élément <fw> pour forme work sert dans les deux cas.

Pour le titre courant, cet élément précise le rendu typographique, sa place dans la page et son type grâce aux attributs place et type. Dans l'exemple, le titre courant et le numéro de page seront encodés ainsi :

<fw place="top-centertype="head">DE FOLIE ET D'AMOUR.</fw> <fw place="top-righttype="pageNum">19</fw>

Les valeurs des attributs sont :

  • place : top pour le haut de page et bot (pour bottom) pour le bas de page, et center, left ou right pour le centre, la gauche ou la droite de la page,
  • type : head pour le titre courant, pageNum pour le numéro de la page ou du feuillet.

Pour le pied de page, l'élément précise la place des « signatures » et des « réclames » (au sens typographique). Prenons la page 3 du même ouvrage :

La signature et la réclame seront encodées ainsi :

<fw place="bot-centertype="sig">a 2</fw> <fw place="bot-righttype="catch">rera,</fw>

Les attributs utilisés sont les mêmes, seule leur valeur change :

type : sig pour signature, c'est-à-dire la signature, catch pour catchword, c'est-à-dire la réclame.

Cet élément permet une structuration physique aussi fidèle que possible par rapport à la page originale, car ici la signature n'est pas au centre.

3.2.5. Mise en valeur : <hi> pour highlighted

L'élément <hi> marque un mot ou une série de mots graphiquement distincts du texte environnant. Il utilise l'attribut rend pour rendition qui rend l'aspect physique de la chaîne de caractères.

<hi rend="it">texte en italique</hi>

L'attribut reflète l'aspect visuel et ne donne aucune interprétation. Ici, l'attribut rend signale la présentation physique de la police qui peut être : italic ou it, sc pour small caps, bold (gras), mais également center. Toutes ces valeurs sont déclarées dans la feuille de style.

3.3. Balisage logique

Le corps du texte balisé avec l'élément <body> est structuré selon le genre de texte : un recueil de poèmes n'a pas la même structure qu'une pièce de théâtre, un roman et encore moins un dictionnaire. Cependant tous ces textes ont en commun d'être souvent répartis en divisions, d'avoir des retours à la ligne, des sauts de lignes et des sauts de pages.

3.3.1. Division <div> associé à l'élément <head>

L'élément <div> est une subdivision du corps du texte. Ce n'est pas un élément obligatoire. Quand il est utilisé, il peut être accompagné d'un élément optionnel <head> qui identifie la division.

  • div (division du texte) contient une subdivision dans le texte préliminaire, dans le corps d’un texte ou dans le texte postliminaire.
  • head (en-tête) contient tout type d'en-tête, par exemple le titre d'une section, ou l'intitulé d'une liste, d'un glossaire, d'une description de manuscrit, etc.

Les éléments <div> peuvent s'emboîter les uns dans les autres. Ils sont dotés d'un attribut de typologie, type, pour les caractériser, ainsi que de l'attribut n :

<div n="1type="chapitre"/>

ce qui signifie que la division est le chapitre numéro 1.

L'élément <head> contient toute forme de titre de la division, par exemple :

<div n="1type="chapitre">  <head>ARGUMENT.</head> ... </div>

ce qui signifie que le texte réel est « ARGUMENT. » Cet élément est également utilisé en dehors de l'élément <div> comme nous le verrons par la suite.

3.3.2. Paragraphe : <p>

L'élément <p> indique un paragraphe, segmentation très fréquente pour les textes en prose. Parfois, il n'est pas nécessaire de découper le texte en divisions lorsqu'il n'y a pas de sous-parties. Dans ce cas, après l'élément <body>, nous mettons directement l'élément <p>14.

C'est la feuille de style qui décide de l'affichage du paragraphe : elle peut montrer uniquement un retour à la ligne ou un paragraphe suivi d'un saut de ligne. Si un retrait de la première ligne est exigé, il devra être notifié manuellement grâce à l'attribut rend et la valeur « indent » :

<p rend="indent">...</p>
Note:

Attention

Certains imprimés présentent des paragraphes sans retrait et ni retour à la ligne. Parfois, un auteur ou un imprimeur peut laisser un espace vide. Ces blancs qui ponctuent la page peuvent être représentés avec l'élément <space> combiné avec <p>.

3.3.3. Texte théâtral : <sp> pour speech et <speaker>

Les Euvres de Louise Labé comprennent des discours sous forme de répliques comme dans un texte théâtral. Nous avons utilisé les éléments <sp> pour speech et <speaker>, puis nous les avons combinés avec l'élément <ab> (unité de texte quelconque) :

  • sp (langue orale) monologue dans un texte écrit pour la scène ou un passage présenté sous cette forme dans un texte en prose ou en vers.
  • speaker forme particulière de titre ou de marque qui donne le nom d'un ou de plusieurs locuteurs dans un texte ou dans un fragment de texte écrit pour le théâtre.
  • ab (bloc anonyme) contient une unité de texte quelconque, de niveau "composant", faisant office de contenant anonyme pour une expression ou des éléments de niveau intermédiaire, analogue à un paragraphe mais sans sa portée sémantique.
<sp who="#amour">  <speaker>   <persName type="allegorie">AMOUR</persName>  </speaker>  <ab>Qui est cette fole qui me...</ab> </sp> <sp who="#folie">  <speaker>   <persName type="allegorie">FOLIE</persName>  </speaker>  <ab>Tu ne m'usses pù empescher,...</ab> </sp>

L'élément <sp> utilise l'attribut who pour différencier les locuteurs.

Les indications de mise en scène (didascalies) peuvent être encodées grâce à l'élément <stage> :

<stage>Folie se fait invisible, tellement, qu'Amour ne la peut assener.</stage>

3.3.4. Prose et vers : <lg> pour linegroup et <l> pour line

Pour encoder la structure des textes poétiques, deux éléments ont été utilisés. Dans les élégies et les sonnets, l'élément <lg> pour linegroup contient un groupe de lignes de vers, la strophe, et <l> ou line une seule ligne. L'élément <p> est alors inutile.

  • lg (groupe de vers) contient un groupe de vers fonctionnant comme une unité formelle, par exemple une strophe, un refrain, un paragraphe en vers, etc.
  • l (vers) contient un seul vers, éventuellement incomplet.
<lg n="2">  <l>PAR TOY, AMI, TANT VESQUI ENFLAMMEE,</l>  <l>QU'EN LANGUISSANT PAR FEU SUIS CONSUMEE,</l>  <l>QUI COUVE ENCOR SOUS MA CENDRE EMBRAZEE,</l>  <l>SI NE LA RENS DE TES PLEURS APAIZEE.</l> </lg>

Ici l'élément <lg> utilise l'attribut n pour numéroter les strophes ; l'élément <l> pourrait égale­ment utiliser cet attribut pour numéroter les lignes.

3.3.5. Tête et fin de division : <head> et <trailer>

Nous avons vu l'utilisation de l'élément <head> qui suit l'élément <div> pour indiquer un sous-titre. Les exemples étant nombreux et répartis tout au long du manuel, nous ne revenons pas sur la spécificité de cet élément souvent imbriqué dans un autre élément.

À la fin d'une division, il apparaît parfois une mention explicite de fin. L'élément <trailer> en contient la formule :

<trailer rend="center">  <lb/>FIN DES EUVRES DE <persName>LOUÏZE  <lb/>LABE'</persName> LIONNOIZE. </trailer>

3.3.6. Lettres : <opener>, <closer>

Pour encoder une lettre, nous utilisons un certain nombre d'éléments spécifiques :

  • opener (formule de début) regroupe la date, la mention de responsabilité, la formule de politesse et d'autres expressions de ce type dans un groupe préliminaire au début d’une division, en particulier au commencement d’une lettre.
  • closer (formule finale) regroupe une formule de politesse, une indication d'une date et d'autres expressions semblables figurant comme expression à la fin d’une division, en particulier à la fin d’une lettre.
  • signed (signature) contient la dernière salutation, ajoutée à un avant-propos, à une dédicace ou à une autre division du texte.
  • salute (formule de politesse) contient un dédicace ou une formule de salut qui précède un avant-propos ou autre division du texte; ou bien encore la formule de politesse qui conclut une lettre, une préface, etc.
  • dateline (mention de date) contient une brève description des lieux, date, heure, etc. concernant la production d’une lettre, d’un article de journal ou d’un autre texte qui, placée au début ou à la fin, lui est associée comme en-tête ou annonce de fin.

Pour le corps de la lettre les éléments <p> ou <ab> sont utilisés.

Nous donnons ici l'exemple d'une lettre manuscrite du maréchal de Matignon, adressée à Montaigne :

<opener>  <lb/>  <salute>Monsieur de <persName>Montaigne</persName>  </salute> </opener> <ab>Je vous prie croire ce porteur <lb/>de ce qu'il vous dira de ma part. Sur lequel me <lb/>remettant je ne vous feray pluslongue lettre que mon <lb/>affectionnee recommandation a voz bonnes graces priant <lb/>dieu qu'il vous donne </ab> <closer>  <lb/>  <salute>Monsieur de <persName>Montaigne</persName> bonne et longue vie</salute>  <dateline>a <placeName>Marmande</placeName>   <lb/>Ce <date when="1585-06-13">XIII<hi rend="sup">e</hi> juing 1585</date>  </dateline>  <signed rend="right">   <lb/>Votre entremecteur et  <lb/>tres parfaict amy <persName>Matignon</persName>  </signed> </closer>

3.3.7. Listes, tables et tableaux : <list>, <cb> et <table>

  • list (liste) contient une suite d'items ordonnés dans une liste.
  • item contient un composant d'une liste.
  • L'élément <list> est utilisé pour marquer toutes sortes de listes simples. L'élément <p> le précède pour indiquer un paragraphe, s'il y a lieu. Les éléments <item> séparent toutes les séquences de la liste. L'élément <head> contient l'en-tête de la liste.

Nous donnons ici deux exemples : une liste simple et une liste à deux colonnes.

<p>  <list>   <head>FAUTES A CORRIGER   <lb/>en l'impression.   </head>   <item>Page 33. lig. 7. lis plait, pour pleint</item>   <item>Page 67. lig. 15. lis fait, pour fay</item>   <item>Page 102. lig. 16. lis Tous ses voisins</item>   <item>Page 141. lig. 5. lis Il nous faut eores aquiter</item>  </list> </p>

Les listes peuvent être également marquées à l'aide de lettres ou de chiffres, ou bien avec des puces. Il s'agit alors de mettre l'attribut type et la valeur correspondante : soit « ordered » pour ordonner, soit « bulleted » pour les listes marquées par des puces, soit « simple » pour des listes non marquées ou enfin « runon » pour indiquer le style en continu de la liste sans retour à la ligne.

Une table simple à deux colonnes peut être traitée comme une liste de type glossaire (ou notices de dictionnaire) ; nous utilisons alors l'élément <label> à la place du premier <item> qui contient alors soit le terme défini dans un glossaire, soit l'étiquette associée à un élément dans une liste.

  • Dans le cas d'une table des matières ou d'une table complexe, on emploiera pour chaque colonne un élément <p> précédé d'un saut de colonne <cb> :
     <cb/> <p rend="columns_center">  <lb/>En celle du costé droict de l'entree <lb/>estoit escrite ceste fameuse sentence de <lb/>  <persName>Virgile</persName>, gravee en belles lettres Latines. <lb/>  <lb/>  <foreign xml:lang="lat">TRAHIT SUA QUEM-  <lb rend="hyphen"/>QUE VOLUPTAS.</foreign>  <lb/>  <lb/>  <hi rend="it">C'est à dire.  <lb/>   <lb/>Chacun est tiré de sa volupté.</hi> </p> <cb/> <p rend="columns_center">  <lb/>Et en la senestre en lettres Greques <lb/>capitales il y avoit. <lb/>  <foreign xml:lang="ell">ΠΑΝ ΔΕΙ ΠΟΙΕΙΝ ΚΑΤΑΤΗΝ  <lb/>ΑΥΤΟΥ ΦΥΣΥΝ.  <lb/>Pan dei poien cata tin autou  <lb/>Physin.</foreign>  <lb/>  <lb/>  <hi rend="it">Qui signifie, il faut que chacun  <lb/>face selon sa nature.</hi> </p>

Si la mise en forme dans l'exemplaire est un tableau, l'élément <table> est utilisé avec d'autres éléments imbriqués pour constituer un tableau :

  • row (rangée) contient une rangée d'un tableau.
  • cell (cellule) contient une cellule d'un tableau.


L'élément <row> (rangée) constitue une ligne de la table et l'élément <cell> (cellule) chaque colonne ; on peut y ajouter un élément <head> pour donner un titre au tableau. Les attributs rows ou cols (colonnes) indiquent le nombre de lignes ou de colonnes du tableau.

Il s'agit d'effectuer un choix éditorial entre les différents modes : liste, table ou tableau. Lorsqu'on veut respecter la présentation d'une œuvre comme dans le projet BVH, le choix sera dicté par la représentation la plus fidèle à l'original.

3.3.7.1. Table des matières

Une table des matières a une spécificité : l'alignement à droite du numéro de page, comme dans le Tiers livre de 1546.

Voici l'encodage qui en résulte :

<div type="sommaire">  <fw place="top-lefttype="pageNum">[356]</fw>  <head rend="center">   <lb/>TABLE DES MATIE-  <lb/>   <hi rend="it">res contenues en ce praesent trois-   <lb/>iesme livre des faictz &amp; dictz   <lb/>Heroïcques du bon   <lb/>    <persName>Pantagruel</persName>.</hi>  </head>  <lb/>  <cb/>  <p rend="columns_small">   <lb/>Prologue de l'auteur.  <lb/>   <abbr>feuil.</abbr> I  <lb/>Comment <persName>Pantagruel</persName> trans  <lb/>porta une colonie de U-  <lb/>topiens en <geogName>Dipsodie</geogName>. <abbr>f.</abbr> 19.    ...  </p>  <cb/>  <p rend="columns_small">   <lb/>d'aller en guerre. <abbr>f.</abbr> 57.  <lb/> Comment <persName>Panurge</persName> a-  <lb/>voit la pusse a l'aureille,  <lb/>&amp; desista porter sa ma-  <lb/>gnifique braguette. <abbr>f.</abbr> 62.    ...  </p> </div>

Et voici le résultat qui s'affiche :

Il reste à mettre le texte en italiques et les retraits de numéro de page pour que le résultat soit approchant de l'original. On pourra en complément encoder les numéros de page avec l'élément <ref> pour pointer vers la page correspondante grâce à l'attribut target. Il doit être déclaré dans la feuille de style.

3.3.7.2. Discours non plus mélancoliques que divers

Prenons un exemple tiré du chapitre 1 des Discours, qui contient un tableau simple à deux colonnes :

La présentation en tableau à deux colonnes a été préférée à une liste de type « glossaire », car la première colonne ne correspond ni à une étiquette ni à un label mais à du texte, ce qui donne le résultat suivant :

<table>  <row cols="2">   <cell>Mousai Pieriethen,</cell>   <cell>    <space quantity="0.5unit="cm"/>ou</cell>  </row>  <row>   <cell>Espete nun moi Mousai,</cell>   <cell>    <space quantity="0.5unit="cm"/>ou</cell>  </row>  <row>   <cell>Quis deus ô Musae,</cell>   <cell>    <space quantity="0.5unit="cm"/>ou</cell>  </row> </table>

Le résultat à l'écran est approchant de l'original, à savoir :

Exemple d'affichage d'une présentation en tableau, Discours non plus mélancoliques... 1557
Figure 9. Exemple d'affichage d'une présentation en tableau, Discours non plus mélancoliques... 1557
3.3.7.3. Dépliant inséré page 9 des Discours non plus mélancoliques que divers

Un tableau imprimé se trouve sur le dépliant inséré page 9 du même livre ; il comporte huit colonnes. Nous en présentons les trois premières :

Dans cet exemple plus complexe, nous avons disposé verticalement les éléments <cell> par commodité. L'attribut role a été ajouté dans l'élément <row> : la valeur « label » est suggérée pour des étiquettes – ici les peuples – et la valeur « data » pour les données proprement dites :

<table rows="8cols="9">  <row role="label">   <cell>    <lb/>Les Juifs les nom-   <lb rend="hyphen"/>moient jadis en ceste   <lb/>sorte, en leur langage,   </cell>   <cell>    <lb/>Les Romains   <lb/>Chretiens jadis,   </cell>   <cell>    <lb/>Les Portugalois   <lb/>aujourdui,   </cell>   <cell>    <lb/>Les Castil-   <lb rend="hyphen"/>lans aujour-   <lb rend="hyphen"/>dui,   </cell>   <cell>    <lb/>Les Gaulois   <lb/>&amp; François   </cell>   <cell>    <lb/>Italiens,   </cell>   <cell>    <lb/>Alemans,   </cell>   <cell>    <lb/>Bretons,   </cell>   <cell>    <lb/>Basques,   </cell>  </row>  <row role="data">   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="heb">Prima Sabbati</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="lat">Dominica dies</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="por">Domingo</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="spa">Domingo</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>Dimanche,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="ita">Domenica</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="deu">Sondach</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="bre">Dei Suul</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="eus">Igándea</foreign>,   </cell>  </row>  <row role="data">   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="heb">Secunda Sabbati</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="lat">Secunda Feria</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="por">Secunda Feira</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="spa">Lunes</foreign>   </cell>   <cell>    <lb/>Lundi,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="ita">Lunedi</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="deu">Maendach</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="bre">Dei luun</foreign>,   </cell>   <cell>    <lb/>    <foreign xml:lang="eus">Astelechéna</foreign>,   </cell>    ...  </row> </table>

Il est bien entendu possible d'ajouter toutes sortes d'attributs dans les éléments des tableaux comme l'attribut rend.

Le résultat est proche de la page originale :

Exemple d'affichage d'une présentation en tableau, Discours non plus mélancoliques... 1557
Figure 11. Exemple d'affichage d'une présentation en tableau, Discours non plus mélancoliques... 1557

3.4. Les interventions éditoriales

Les interventions éditoriales sont de deux types : celles que nous signalons, parce qu'elles figurent dans le texte imprimé, comme les abréviations ; celles que nous ajoutons pour une meilleure compréhension du texte ou de la transcription, qui sont des annotations.

3.4.1. Annotations imprimées : <note>

  • note contient une note ou une annotation


L'élément <note> est utilisé pour indiquer une note située dans la marge qu'elle soit ou non signalée par un appel de note. Dans les Euvres de Louise Labé, une note imprimée figure en marge :

Nous proposons l'encodage suivant, au moyen de l'attribut place et ses valeurs margin-left et margin-right :

<lg rend="it">... <l>On voit la superbe teste</l>  <l>D'un roc de*  <note place="margin-left">* aphrese   <lb/>pour sapins.</note>    pins emplumé,</l>  <l>Ravie par la tempeste</l>  <l>De son corps acoutumé,</l> ... </lg>

Il est possible de dresser une typologie de ces annotations qui sont souvent des explications, des sous-titres, des entrées d'index, grâce à l'attribut type.

3.4.2. Abréviations : <abbr>, <orig>

  • choice (choix) regroupe un certain nombre de balisages alternatifs possibles pour un même endroit dans un texte.
  • abbr (abréviation) contient une abréviation quelconque.
  • expan (expansion) contient l'expansion d'une abréviation.
  • orig (forme originale) contient une partie notée comme étant fidèle à l'original et non pas normalisée ou corrigée.
  • reg (régularisation) contient une partie qui a été régularisée ou normalisée de façon quelconque

Les abréviations du texte sont de deux types : d'une part, sous la forme d'une suppression de lettres (« F. » pour « François ») et, d'autre part, sous la forme d'un « brévigraphe » qui symbolise la réduction d'un mot comme dans « congé » abrégé en cōgé.

Dans le projet BVH, les mots abrégés de type brévigraphe, très fréquents à la Renaissance, sont développés et généralement encodés avec les balises <choice>, <orig> et <reg> :

qu'il <choice>  <orig>cōposera</orig>  <reg>composera</reg> </choice> &amp; fera par cy apres.

L'autre type d'abréviation concerne les suppressions de lettres comme dans les Euvres de Louise Labé où les noms des locuteurs « Amour » et « Folie » sont abrégés en « AM. » et « FOL. » :

Ce second type d'abréviation est encodé avec <abbr> et peut faire l'objet d'un développement grâce à l'élément <expan> :

<choice>  <abbr>AM.</abbr>  <expan>AMOUR</expan> </choice>

3.4.3. État de l'œuvre : <unclear>, <del>, <gap>, <supplied> et <add>

  • unclear (incertain) contient un mot, une expression ou bien un passage qui ne peut être transcrit avec certitude parce qu'il est illisible ou inaudible dans la source.
  • del (suppression) contient une lettre, un mot ou un passage supprimé, marqué comme supprimé, sinon indiqué comme superflu ou erroné dans le texte par un auteur, un copiste, un annotateur ou un correcteur.
  • gap (omission) indique une omission dans une transcription, soit pour des raisons éditoriales décrites dans l'en-tête TEI au cours d’un échantillonnage, soit parce que le matériau est illisible ou inaudible.
  • supplied (texte restitué) permet d'encoder du texte restitué par l'auteur de la transcription ou par l'éditeur pour une raison quelconque, le plus souvent parce que le texte du document original ne peut être lu, par suite de dommages matériels ou de lacunes.
  • add (ajout) contient des lettres, des mots ou des phrases insérés dans le texte par un auteur, un copiste, un annotateur ou un correcteur.

Des fragments de texte peuvent avoir été ôtés, effacés ou ajoutés par accident ou volontairement par des mains différentes : imprimeur, lecteur, etc. Cinq éléments peuvent être combinés pour signaler ces problèmes de lecture et d'intervention.

  • L'élément <unclear> est rarement utilisé dans les livres imprimés. Cependant, quelques taches et des caractères usés peuvent être marqués ainsi. L'attribut reason en indique la raison. Prenons un exemple dans le Tiers Livre de 1546 :
<p>...la tierce partie du monde, <unclear reason="damage">bestes</unclear>  <lb/>... </p>

Quand le nom du responsable est connu, l'attribut hand peut être utilisé pour l'identifier. Dans le cas des Discours, il s'agit probablement de l'éditeur Enguilbert de Marnef (selon Marie-Luce Demonet).

Cette intervention est encodée ainsi :

<p>...ne se cr<del hand="#editeurresp="#MLD">o</del>ient immortelz...</p>
  • L'élément <gap> concerne des passages qui peuvent être absents pour des raisons matérielles ou éditoriales, et que l'on renonce à restituer. Il peut être accompagné de l'élément <desc> pour description qui autorise l'insertion d'autres éléments.
<gap reason="grec">  <desc>   <bibl>    <title>ODE GRECQUE</title>, attribuée à <author>Jacques Peletier du Mans</author>,   <author>Jean-Antoine de Baïf</author>, <author>Antoine du Moulin</author> ou <author>Henri Estienne</author>   </bibl>  </desc> </gap>

Quand il est vide de contenu, il peut être raccourci ainsi :

<gap reason="illegible"/>

Cet élément peut également être utilisé à la place de l'élément <unclear> quand une partie du texte à transcrire est complètement illisible ; l'attribut reason y est spécifié également.

Un quatrième élément, <supplied>, est utilisé pour compléter <gap> ou <unclear>. Il marque le texte restitué et sa source grâce à l'attribut source qui indique l'édition ou l'exemplaire qui a permis la restitution, référence préalablement définie dans le Header. C'est ainsi que pour l'encodage du Courtisan de Baldassare Castiglione de 1538, nous avons consulté une édition de 1537 :

<teiHeader> ... <normalization>   <p>Cette transcription suit l’édition de 1538, d’après l’exemplaire du CESR (SR10B).   <lb/>Pour la correction du texte de 1538, nous avons consulté   <bibl xml:id="LeCourtisanEdition1537">     <ref target="http://gallica2.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k49708n.r"/>     <title>Les Quatre livres du Courtisan</title>,    <editor>[trad. Jacques Colin]</editor>, <pubPlace>[Lyon]</pubPlace>, <editor>[Denys de Harsy]</editor>, <date>[1537]</date>,    </bibl> et   <bibl xml:id="LeCourtisanEdition1585">     <ref target="http://gallica2.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k754790.r"/>     <title>Le Parfait courtisan…</title>, trad. Gabriel Chapuis, <pubPlace>Paris</pubPlace>,    <editor>Nicolas Bonfons</editor>, <date>1585</date>.    </bibl>   </p>  </normalization> ... </teiHeader> <text> ... <supplied source="#LeCourtisanEdition1537">labhorrist</supplied> ... </text>
<p>  <lb/>PAR privilege du Roy, donné a <persName>Enguilbert de  <lb/>Marnef</persName>, est permis d'Imprimer &amp; vendre le present <lb/>  <choice>   <sic>ivre</sic>   <corr resp="editeur">livre</corr>  </choice> intitulé le Discours non plus Melancolique <lb/>que divers, de choses mesmement, qui appartien- <lb rend="hyphen"/>nent a nostre <placeName>France</placeName>: &amp; a la fin La maniere de bien <lb/>&amp; justement entoucher les Lucs &amp; Guiternes. &amp; ... </p>

Dans cet exemple, l'ajout semble avoir été effectué par l'éditeur, ici Enguilbert de Marnef.

Quand il s'agit d'ajouts de mains anonymes, nous les encodons sous la forme suivante :

<add place="margin-lefthand="anonyme">...</add>

La feuille de style définit l'emplacement de l'appel de note, qu'il soit à gauche ou à droite.

3.4.4. Erreurs et régularisations : <sic> et <corr>, <orig> et <reg>

  • choice (choix) regroupe un certain nombre de balisages alternatifs possibles pour un même endroit dans un texte.
  • sic (du latin, ainsi ) contient du texte reproduit quoiqu'il est apparemment incorrect ou inexact
  • corr (correction) contient la forme correcte d'un passage qui est considéré erroné dans la copie du texte.
  • orig (forme originale) contient une partie notée comme étant fidèle à l'original et non pas normalisée ou corrigée.
  • reg (régularisation) contient une partie qui a été régularisée ou normalisée de façon quelconque

D'autres interventions éditoriales concernent les corrections et les régularisations, base de tout travail d'édition. Elles utilisent les quatre éléments liés deux à deux, à savoir : <sic> et <corr> pour correction , <orig> pour original form et <reg> pour regularization.

  • L'élément <sic> contient le texte original bien qu'il apparaisse incorrect ou inexact. Il peut s'agir d'une erreur manifeste. Dans la Deffence, et illustration de la Langue francoyse de Du Bellay, on lit :
... que la Nature a <sic>crées</sic>...

Ici, la correction n'est pas nécessaire, car cette graphie est fréquente. En revanche, les erreurs peuvent concerner la pagination ou une inversion de lettres. Pour les corriger, nous pouvons utiliser l'élément <corr>.

L'élément <sic> peut s'employer indépendamment de l'élément <corr>. Si ce dernier est utilisé, le choix éditorial est de privilégier la forme correcte du mot par défaut.

  • L'élément <corr> contient la forme correcte d'un mot rectifié par nous. Dans La Deffence encore (p. 37 recto), « Et tout ainsi qu'entres les Aucteurs » est corrigé ainsi :
<p>... Et tout ainsi qu' <choice>   <sic>entres</sic>   <corr>entre</corr>    les Aucteurs...  </choice> </p>

Si la correction est apportée grâce à une autre édition, l'attribut source peut être ajouté. C'est le cas dans le Tiers Livre de 1546 :

<corr source="#ed1552">ne</corr>

Enfin, certaines interventions éditoriales concernent les régularisations. Un mot (ou une expression) peut être régularisé avec les éléments <orig> et <reg> :

  • L'élément <orig> contient la forme originale de la source, ici le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur :
<front>  <titlePage>   <docTitle>    <titlePart>     <orig>EVVRES</orig>    </titlePart>   </docTitle>   <lb/>   <lb/>   <byline>DE   <lb/>    <persName>     <orig>LOVÏZE LABE'</orig>    </persName>    <lb/>LIONNOIZE.   </byline>  </titlePage> </front>
  • L'élément <reg> contient la forme régularisée15.
<front>  <titlePage>   <docTitle>    <titlePart>     <reg>EUVRES</reg>    </titlePart>   </docTitle>   <lb/>   <lb/>   <byline>DE   <lb/>    <persName>     <reg>LOUISE LABÉ</reg>    </persName>    <lb/>LIONNOIZE.   </byline>  </titlePage> </front>

Pour afficher le texte, des choix éditoriaux sont nécessaires pour les éléments concernant les erreurs, les régularisations mais également les abréviations : nous utilisons alors l'élément <choice>. Reprenons les exemples précédents auxquels nous appliquons ce nouvel élément :

  • choice (choix) regroupe un certain nombre de balisages alternatifs possibles pour un même endroit dans un texte.
  • orig (forme originale) contient une partie notée comme étant fidèle à l'original et non pas normalisée ou corrigée.
  • reg (régularisation) contient une partie qui a été régularisée ou normalisée de façon quelconque
<front>  <titlePage>   <docTitle>    <titlePart>     <choice>      <orig>EVVRES</orig>      <reg>EUVRES</reg>     </choice>    </titlePart>   </docTitle>   <lb/>   <lb/>   <byline>DE   <lb/>    <persName>     <choice>      <orig>LOVÏZE LABE'</orig>      <reg>LOUISE LABÉ</reg>     </choice>    </persName>    <lb/>LIONNOIZE.</byline>  </titlePage> </front>

Selon le choix éditorial, on affichera soit la version originale, « EVVRES », soit la version régularisée, « EUVRES », ou bien on laissera à l'utilisateur la possibilité de passer d'un état à l'autre.

  • choice (choix) regroupe un certain nombre de balisages alternatifs possibles pour un même endroit dans un texte.
  • sic (du latin, ainsi ) contient du texte reproduit quoiqu'il est apparemment incorrect ou inexact
  • corr (correction) contient la forme correcte d'un passage qui est considéré erroné dans la copie du texte.
<p>... Et tout ainsi qu' <choice>   <sic>entres</sic>   <corr>entre</corr>  </choice> les Aucteurs ... </p>
  • choice (choix) regroupe un certain nombre de balisages alternatifs possibles pour un même endroit dans un texte.
  • abbr (abréviation) contient une abréviation quelconque.
  • expan (expansion) contient l'expansion d'une abréviation.
<choice>  <abbr>AM.</abbr>  <expan>AMOUR</expan> </choice>

Enfin, ces éléments peuvent se combiner entre eux. Par exemple, dans le Tiers Livre de Rabelais de 1552, une main anonyme a rectifié l'erreur évidente de numérotation du chapitre 38 :

Nous proposons l'encodage suivant :

Chapitre <del>  <sic>XXXIII.</sic> </del> <add hand="lecteurplace="online">xxxviij.</add>

L'attribut place est ajouté pour spécifier l'emplacement de l'ajout dans le texte.

3.5. Balisage onomastique

Ce type de balisage permet de mettre en évidence les noms propres et des éléments temporels comme les dates. Des expressions ou des suites de mots peuvent également faire l'objet d'un marquage permettant de dresser une typologie en vue d'analyses ultérieures.

3.5.1. L'onomastique : noms de personnes, dénomination sociale et toponymes

  • name (nom, nom propre) contient un nom propre ou un syntagme nominal.

L'élément <name> est générique ; il peut être utilisé pour les noms quels qu'ils soient, réels ou fictifs ; par exemple la déesse Minerve sera marquée ainsi :

<name>Minerve</name>

À noter qu'on peut aussi typer les éléments, avec type, si cela s'avère utile dans le cadre d'un projet :

<name type="mythologie">Minerve</name>
  • persName (nom de personne) contient un nom propre ou une expression nominale se référant à une personne, pouvant inclure tout ou partie de ses prénoms, noms de famille, titres honorifiques, noms ajoutés, etc.

L'élément <persName> pour personal name est plus précis que <name> car il permet une dénomination plus détaillée. Le nom de « maistre François de Connan, maistre des Requestes de l'hostel » peut être marqué par l'élément <name> ou être précisé grâce à ce nouvel élément :

<persName>  <forename>François</forename> de <surname>Connan</surname>, maistre des Requestes de l'hostel </persName>

Voici les éléments qui peuvent être utilisés dans <persName> :

  • forename (prénom) contient un prénom, qu'il soit donné ou un nom de baptême.
  • surname (nom de famille) contient un nom de famille (hérité) par opposition à un nom donné, nom de baptême ou surnom.
  • genName (qualificatif générationnel de nom) contient une composante de nom utilisée pour distinguer des noms, par ailleurs similaires, sur la base de l'âge ou de la génération des personnes concernées.
  • roleName (rôle) contient un composant du nom d'une personne, indiquant que celle-ci a un rôle ou une position particulière dans la société, comme un titre ou un rang officiel.
  • addName (nom additionnel) contient une composante de nom additionnelle, comme un surnom, une épithète, un alias ou toute autre expression descriptive utilisée dans un nom de personne.
  • nameLink (lien entre les composants d'un nom) contient une particule ou une expression exprimant un lien, utilisés dans un nom mais considérés comme n'en faisant pas partie, comme "van der" ou "de".

Si cela s'avère utile dans le cadre du projet, on pourra compléter l'encodage ainsi:

<persName>  <foreName>François</foreName>  <nameLink>de</nameLink>  <surName>Connan</surName>, <roleName>maistre des Requestes de l'hostel</roleName> </persName>

Parmi les attributs, notons les plus utilisés comme type et xml:id que nous connaissons déjà, et l'attribut ref pour reference qui peut indiquer un lien vers une notice, soit localement, soit dans un fichier externe grâce à un identifiant. Par exemple :

<persName ref=".../personnes.xml#FR">François Rabelais</persName>

qui renvoie à la notice sur François Rabelais dans un fichier externalisé « personnes.xml ».

Le choix éditorial se pose ici : encoder le plus simplement possible les noms ou effectuer une première analyse et marquer d'une manière plus élaborée les noms de personnes16.

  • placeName (nom de lieu) contient un nom de lieu absolu ou relatif.
  • geogName (nom de lieu géographique) un nom associé à une caractéristique géographique comme Windrush Valley ou le Mont Sinaï.

<placeName> correspond à la désignation des lieux absolus ou relatifs (village, ville, pays, région...).

<placeName type="ville">Lion</placeName>
<placeName type="pays">Angleterre</placeName>
<placeName type="région">Savoie</placeName>

Certains attributs sont spécifiques à cet élément: notBefore et notAfter dont la valeur est la date à partir de laquelle ou jusqu'à laquelle le nom de ce toponyme est utilisé.

<geogName>concerne tout nom associé à une particularité géographique (lac, mont, etc).

<geogName>Mont Sion</geogName>

Il est bien entendu possible d'utiliser l'attribut type pour dresser une typologie.

Note:

Complément

Il est même possible de dresser des cartes grâce aux éléments <location> et <geo> imbriqués dans l'élément <place>. Les coordonnées, longitude et latitude, sont indiquées dans l'élément <geo> 17.

3.5.2. La datation calendaire : <date>

  • date (date) contient une date exprimée dans n'importe quel format.

L'élément <date> contient une date dans n'importe quel format. Quatre attributs permettent d'en préciser la valeur.

L'attribut when donne la valeur de la date sous la forme standard suivante : aaaa, voire aaaa-mm-jj. Par exemple :

<date when="1556-05-13">13 mai 1556</date>

Au XVIe siècle, il est fréquent que la date précise ne soit pas connue. Nous utilisons alors les attributs notBefore et notAfter :

<date notBefore="1500notAfter="1543">1500-1543</date>

Un quatrième attribut, cert, précise le degré de certitude de la date indiquée ; il peut avoir comme valeur high, medium, low ou unknown :

<date cert="low">1543</date>

L'attribut calendar n'est pas utilisé mais il serait utile pour signifier à quel système (julien, grégorien ou autre) la date se rattache, notamment pour indiquer les dates antérieures à la réforme du calendrier : l'édit de 1564 fait commencer l'année au 1er janvier (auparavant entre janvier et Pâques). Nous donnons un exemple imaginaire :

<date when="1531-02-02calendar="julian">deux febvrier 1530</date>

Le choix éditorial est de simplifier le marquage du temps et de n'utiliser en général que l'élément <date> avec when voire cert.

3.6. Images, langues et références

3.6.1. Les citations et références bibliographiques

  • quote (citation) contient une expression ou un passage que le narrateur ou l'auteur attribue à une origine extérieure au texte.
  • cit (citation) citation provenant d'un autre document comprenant la référence bibliographique de sa source. Dans un dictionnaire il peut contenir un exemple avec au moins une occurrence du mot employé dans l’acception qui est décrite, ou une traduction du mot-clé, ou un exemple.
  • bibl (référence bibliographique.) contient une référence bibliographique faiblement structurée dans laquelle les sous-composants peuvent ou non être explicitement balisés.

Dans le Tiers Livre, on dénombre une multitude de citations qui ne sont pas forcément délimitées par des guillemets ni facilement identifiables :

Nous envisageons de les encoder : c'est un choix éditorial. Dans cet exemple, nous encodons l'expression « Congnois toy » grâce à l'élément <quote> qui marque un passage ou une expression attribués à un agent extérieur au texte :

<lb/>servir un tel marault. Il ne sçait le premier <lb/>traict de philosophie, qui est, <quote>CONGNOIS <lb/>TOY</quote>. &amp; se glorifiant veoir un festu en...

Par ailleurs, dans certains textes, apparaissent des références bibliographiques plus ou moins précises :

Nous utilisons les trois éléments suivants : <bibl> pour bibliographic citation, <author> et <title>, les deux derniers étant imbriqués dans le premier :

<lb/>de Guerre, &amp; <bibl>  <author>Dion Gregeois</author> au <hi rend="italic">37.</hi> livre de son <lb/>  <title>histoire Romaine</title> </bibl>, qu'il a escritte environ l'<date when="0200">an cc</date>. <lb/>apres l'incarnation (Frontin peut avoir esté quel-

L'élément <bibl> marque les références bibliographiques ici peu structurées. Dans notre exemple, seuls l'auteur et le titre sont cités18.

Nous combinons les citations avec les références bibliographiques quand une mention d'un autre ouvrage est donnée avec ses références :

<lb/>niere de sort ce vers escript, <cit>  <bibl>AEneid. 6.</bibl>  <quote>   <l xml:lang="lat">    <hi rend="it">Tu regere imperio populos Romane me-    <lb rend="hyphen"/>     <space quantity="2unit="mm"/>mento</hi>.</l>  </quote>  <quote>   <l>Romain enfant quand viendras a l'Em-   <lb rend="hyphen"/>    <space quantity="2unit="mm"/>pire,</l>   <l>Regiz le monde en sorte qu'il n'empire.</l>  </quote> </cit>

Dans tous les cas, l'attribut qui est privilégié pour les éléments <cit> et <quote> est type.

Dans certains passages, des paroles ou des pensées peuvent être mises en évidence. L'élément <said> est alors retenu. Dans les Discours, la page 38 en est un exemple :

<p>... <said>He, maistre  <lb/>mon ami,</said> dit il,... </p>

L'attribut who identifie éventuellement le locuteur.

3.6.2. Les langues

Les langues utilisées dans les œuvres sont déclarées dans l'en-tête TEI19. Dans le corps du texte, l'élément <foreign> marque le mot ou l'expression écrit dans une autre langue que celle de l'œuvre ; on y associe l'attribut xml:lang et, en valeur, le code de la langue. La nomenclature des codes standards correspond à la norme ISO 639. Dans le cadre du projet Epistemon, nous utilisons la norme 639-3 afin de pouvoir qualifier les langues anciennes et régionales qui ne sont pas dans la norme 639-1, comme ici pour le latin:

<foreign xml:lang="lat">restare</foreign>

La norme ISO 639-3 a défini le français de la Renaissance (1400-1600) par le code "frm" (moyen français). Nous proposons de mettre cette valeur grâce à l'attribut xml:lang dans l'élément <text> :

<text xml:lang="frm"/>

Par défaut le texte est en français de la Renaissance à l'exception des passages dans une autre langue signalée par l'élément <foreign>. La liste des langues et des dialectes que nous utilisons est donnée en annexe de ce manuel.

Parfois, le mot ou l'expression dans une langue autre que celle de l'œuvre est mise en italiques ; on utilise alors l'attribut rend et la valeur it soit dans l'élément <foreign> soit en ajoutant l'élément <hi>. Ainsi, page 72 des Discours, plusieurs mots sont exprimés dans une autre langue que le français du XVIe siècle et le marquage peut se faire sous deux formes :

<foreign xml:lang="latrend="it">restare</foreign>
<foreign xml:lang="lat">  <hi rend="it">restare</hi> </foreign>

Les deux balisages sont équivalents. Nous recommandons le second : il est plus long, mais il différencie nettement un balisage formel d'un balisage sémantique. De plus, la première solution complique le travail sur la feuille de style, le marquage formel et typographique devant être déclaré dans l'élément sémantique.

3.6.3. Les images

Le choix éditorial a été de n'encoder que les illustrations liées à une banque d'images grâce à l'adresse « url ». Par exemple, la page de titre des Discours non plus mélancoliques contient une marque d''imprimeur :

Pour encoder la marque d'imprimeur, l'élément <graphic> est utilisé avec l'attribut url dont la valeur est l'emplacement du fichier image. <figDesc> permet de décrire l'image en question ou d'en donner les crédits. Ces deux éléments sont contenus dans <figure> :

<figure>  <graphic url="B861946101_DP1139.jpg"/>  <figDesc>   <ref target="http://www.bvh.univ-tours.fr/Consult/index.asp?numfiche=71">Marque d'imprimeur, BVH - Médiathèque de Poitiers</ref>  </figDesc> </figure>

L'affichage de l'image peut poser parfois des problèmes de proportion et demande un encodage ou un stylage spécifique.

L'encodage de la page de titre peut être résumé ainsi20 :

<front>  <titlePage>   <figure>    <graphic url="http://www.bvh.univ-tours.fr/B861946101_DP1139/B861946101_DP1139.jpg"/>    <head>Bibliothèques Virtuelles Humanistes - Médiathèque de Poitiers</head>   </figure>   <docTitle>    <titlePart>Discours...</titlePart>   </docTitle>   <docImprint>    <lb/>    <lb/>A <placeName>POITIERS</placeName>...   </docImprint>   <imprimatur>Avec privilege du Roy.</imprimatur>  </titlePage>  <div type="privilege">   <p>...</p>  </div> </front>

Grâce à une connexion au serveur, l'image est récupérée. À l'affichage, le résultat est proche de la page de titre originale :

Exemple d'affichage d'une page de titre, Discours non plus mélancoliques... 1556
Figure 21. Exemple d'affichage d'une page de titre, Discours non plus mélancoliques... 1556

Dans le projet BVH, la typologie des données graphiques est établie à partir de l'extraction automatique. L'encodage TEI en dépend et est en cours de développement.

3.7. Quelques spécificités liées au manuscrit

Au cours de ces dernières années, le programme BVH s'est enrichi de plus en plus de textes manuscrits, parfois très courts. Certaines balises spécialisées ont alors été intégrées.

3.7.1. Les mains

  • handShift (reprise de main) marque le début d'une section du texte écrite par une nouvelle main ou le début d'une nouvelle séance d'écriture.

L'ensemble des mains d'un document est décrit dans l'en-tête TEI21. Dans le corps du textes chaque changement de main pourra être marqué avec la balise <handShift> et l'attribut new comme ici dans un arrêt au rapport de Montaigne :

<handShift new="#FRAC0330635105_BB_185_1_MainMDM"/>

Il est également possible d'utiliser l'attribut hand sur toute balise de structuration telle que <div>, <p>, <ab> etc. Cela permet d'attribuer une portion de texte à une main donnée comme ici pour une lettre de Rabelais :

<ab hand="#B751041006_NAF_27237_1_MainFR">...</ab>

3.7.2. Ajouts, suppressions, substitution

  • add (ajout) contient des lettres, des mots ou des phrases insérés dans le texte par un auteur, un copiste, un annotateur ou un correcteur.
  • del (suppression) contient une lettre, un mot ou un passage supprimé, marqué comme supprimé, sinon indiqué comme superflu ou erroné dans le texte par un auteur, un copiste, un annotateur ou un correcteur.
  • subst (substitution) regroupe une ou plusieurs parties de texte supprimées et une ou plusieurs parties de texte ajoutées, lorsque cette combinaison peut être considérée comme une intervention unique sur le texte.

Nous avons déjà parlé des éléments <add> et <del>. Dans le cas d'une substitution, ils peuvent être combinés ensemble dans une balise <subst>. Sur l'exemple ci-dessous, extrait de l'Exemplaire de Bordeaux des Essais de Montaigne, l'auteur a substitué "aiant" à "avoir".

Nous encodons ces corrections ainsi :

<del>d'</del> <subst>  <del>auoir</del>  <add>aiant</add> </subst>

Notez que nous pouvons imbriquer les balises permettant de régulariser ou moderiser les graphies :

<del>d'</del> <subst>  <del>   <choice>    <orig>auoir</orig>    <reg>avoir</reg>   </choice>  </del>  <add>   <choice>    <orig>aiant</orig>    <reg>ayant</reg>   </choice>  </add> </subst>

3.7.3. Signes d'insertions

  • metamark contains or describes any kind of graphic or written signal within a document the function of which is to determine how it should be read rather than forming part of the actual content of the document.

Certaines additions peuvent dépendre d’un signe d’insertion indiquant la place où elles s’insèrent dans le texte :

On utilisera la balise <metamark> qui pourra porter l’attribut target pointant vers l’endroit où se trouve l’addition. Dans le cadre du projet BVH, nous avons fait le choix de transcrire l'ensemble des signes par le caractère d'insertion ⁁. Nous encodons l'exemple précédent ainsi :

<lb/>c'est de les <choice>  <orig>esmouuoir</orig>  <reg>esmouvoir</reg> </choice> <add>  <metamark target="#add1r_1"></metamark> </add> <add place="margin-rightxml:id="add1r_1">  <lb/>  <metamark></metamark> par summission </add> à <choice>  <orig>commiseratiō</orig>  <reg>commiseration</reg> </choice> &amp; à pi-

4. En-tête TEI <teiHeader>

4.1. Vue d'ensemble

Tout texte de format TEI est composé d'un en-tête TEI suivi du corps du texte lui-même. L'en-tête contient des informations indispensables à l'identification du fichier :

  1. <fileDesc> une description bibliographique du fichier électronique regroupant le titre électronique, les responsables de l'édition et de la publication, ainsi que la description bibliographique de l'œuvre originale ;
  2. <encodingDesc> le rapport entre le texte électronique et la source originale ;
  3. <profileDesc> une description des aspects non bibliographiques ;
  4. <revisionDesc> un historique des révisions du fichier électronique.

Cet en-tête doit prendre en compte l'aspect juridique lié à la propriété intellectuelle et au droit d'auteur. Il peut être réduit à quelques lignes : le titre électronique, l'éditeur électronique et une bibliographie sommaire de la source originale. Cependant, il est fortement recommandé de le compléter soit en apportant des informations sur la source originale, soit en donnant les modalités de l'édition électronique. Le plus grand nombre de renseignements est requis pour diffuser et échanger les fichiers électroniques. L'expérience a montré qu'avec une en-tête plus riche, le fichier est mieux référencé, et donc plus réutilisé.

Nous proposons un en-tête minimal qui doit avoir la structure suivante :

<teiHeader>  <fileDesc>   <titleStmt>    <title>...</title>   </titleStmt>   <publicationStmt>    <authority>...</authority>   </publicationStmt>   <sourceDesc>    <p>...</p>   </sourceDesc>  </fileDesc> </teiHeader>

Dans l'exemple des Discours, l'en-tête peut être réduit selon l'encodage suivant :

<teiHeader>  <fileDesc>   <titleStmt>    <title>Discours non plus mélancoliques que divers, attribué à Elie Vinet, Poitiers, 1556</title>   </titleStmt>   <publicationStmt>    <authority>Université François-Rabelais</authority>   </publicationStmt>   <sourceDesc>    <p>...</p>   </sourceDesc>  </fileDesc> </teiHeader>

4.2. Description bibliographique du fichier : <fileDesc> file description

La description bibliographique du fichier commence par le titre électronique ainsi que l'identité des responsables de son contenu intellectuel. La source, à partir de laquelle le fichier a été généré, fait ensuite l'objet d'une description bibliographique.

L'élément <titleStmt> pour title statement contient les éléments suivants :

  • <title> désigne le titre électronique de l'ouvrage décidé par l'équipe éditoriale.
  • <respStmt> pour statement of responsibility donne le nom du responsable de la collection électronique, ainsi que ceux de l'encodage.

L'élément <editionStmt> pour edition statement contient les éléments éditoriaux suivants :

  • <edition> avec son attribut n et sa valeur, donne le numéro de la présente édition électronique (souvent le numéro « 1 ») ; on y ajoute la date et l'url du fichier en ligne.
  • <respStmt>

L'élément <extent> donne la taille matérielle du texte ; nous l'utilisons pour indiquer le nombre de kilos octets du fichier.

L'élément <publicationStmt> pour publication statement contient les informations sur l'orga­nisme responsable de la publication.

  • <authority> le nom des organismes responsables de l'œuvre électronique.
  • <address> l'adresse des organismes.
  • <availability> la restriction juridique de sa distribution : licence.

L'élément <seriesStmt> pour series statement n'a pas été encore utilisé dans le projet BVH. Il permet de regrouper les informations concernant une collection. Il pourra être ajouté s'il est envi­sagé d'encoder une collection : dictionnaires, œuvres complètes d'un auteur, minutes notariales d'une étude, etc.

L'élément <notesStmt> pour notes statement permet d'ajouter des notes sur l'édition.

L'élément <sourceDesc> pour source description est une partie obligatoire de l'en-tête car il consigne toutes les informations sur la source originale. Il contient l'élément <msDesc>, pour manuscript description ; il concerne à l'origine la description des manuscrits mais on peut l'étendre aux imprimés anciens. L'élément <origDate> peut s'imbriquer et indiquer la date de la première version connue.

<msDesc> Contient :

  • <msIdentifier> pour manuscript identifier qui contient les informations pour retrouver la source : lieu de conservation, identifiant et ville. Dans le cas des Discours, l'encodage est le suivant :
<msIdentifier xml:id="Res_Z_1110">  <settlement>Paris</settlement>  <institution>Bibliothèque nationale de France</institution>  <repository key="751131011">Réserve des livres rares</repository>  <idno type="cote">Res-Z-1110</idno> </msIdentifier>

L'élément <settlement> est préféré à celui de <placeName> car il s'applique à tous les cas. Le numéro de la bibliothèque issu du répertoire des centres de ressource géré par l'ABES (Agence bibliographique de l'enseignement supérieur) est spécifié dans l'élément <repository>, lieu de conservation de la source. L'élément <idno> donne le numéro de catalogage de l'œuvre au sein de la collection de la bibliothèque.

  • <msContents> pour manuscript contents, décrit le contenu intellectuel d'un ouvrage. Cet élément contient <biblStruct> pour structured bibliographic citation, qui comprend d'autres éléments sur les informations bibliographiques contenues principalement dans la page de titre grâce à <monogr> pour monographic level ; ce dernier contient les éléments bibliographiques comme <title>, <author>, <imprint>, <publisher>, <date>, <pubPlace> pour publication place qui reprennent les parties de la page de titre de la source originale.
<msContents>  <p>   <biblStruct>    <monogr>     <title>...</title>     <author>...</author>     <imprint>      <publisher>...</publisher>      <date>...</date>     </imprint>    </monogr>   </biblStruct>  </p> </msContents>

Plusieurs problèmes se posent dans cette partie de l'en-tête TEI. Le premier concerne l'auteur quand celui-ci n'est pas formellement désigné. Par exemple, les Discours non plus mélancoliques... est une œuvre attribuée à Elie Vinet ; nous proposons l'encodage suivant :

<monogr>  <title>...</title>  <author>   <persName role="auteur_présumé">    <surname>Vinet</surname>    <forename>Élie</forename>   </persName>  </author> </monogr>
Note:

Complément

L'emploi de <surname> et <forename> permet d'obtenir une forme normalisée pour établir un index des auteurs. Dans <persName>, l'attribut role permet d'établir une typologie du statut de l'auteur.

  • <physDesc> pour physical description, contient la description physique de la source grâce à deux éléments principaux : <objectDesc> (collation, format) et <bindingDesc> (reliure).
  • <history>, où se trouve imbriqué <provenance>, décrit d'éventuels possesseurs de l'exemplaire encodé ;
  • <additional> contient <listBibl> pour citation list (liste de citations bibliographiques de la source) ainsi que <surrogates> pour la description des reproductions numériques de l'édition.
<additional>  <adminInfo>   <recordHist>    <source>     <listBibl>      <bibl>       <author>Vinet (E.)</author>,      <title>Discours non plus melancoliques que divers</title>,      <pubPlace>Poitiers</pubPlace>, <date>1557</date>,      <idno type="cote">DP1139</idno>.      </bibl>     </listBibl>    </source>   </recordHist>  </adminInfo>  <surrogates>   <bibl>    <ref target="http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k71448r"/>   </bibl>  </surrogates> </additional>

Voici un exemple-type de la description du fichier électronique :

<fileDesc>  <titleStmt>   <title>Discours non plus mélancoliques que divers, Poitiers, 1556</title>   <respStmt>    <name ref="MLD">Marie-Luce Demonet</name>    <resp>     <date>2009</date>Responsable BVH CESR, relecture    </resp>   </respStmt>  </titleStmt>  <editionStmt>   <edition n="1">    <ref target="http://xtf.bvh.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/B861946101_DP1139/B861946101_DP1139_tei.xml;doc.view=notice"/>    <date n="1type="mise_en_ligne"     when="2010-07-20">20/07/2010</date>   </edition>   <respStmt>    <name ref="TU">Toshinori Uetani</name>    <resp>Révision</resp>   </respStmt>  </editionStmt>  <extent>268 Ko</extent>  <publicationStmt>   <authority xml:base="http://www.cesr.univ-tours.fr">Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance (CESR)</authority>   <availability>    <p>Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).    <date when="2014">2014</date>    </p>   </availability>  </publicationStmt>  <sourceDesc>   <msDesc>    <msIdentifier xml:id="Res_Z_1110">     <country>France</country>     <settlement>Paris</settlement>     <institution>Bibliothèque nationale de France</institution>     <repository key="751131011">Réserve des livres rares</repository>     <idno type="cote">Res-Z-1110</idno>    </msIdentifier>    <msContents>     <p>      <biblStruct>       <monogr>        <author>         <persName role="auteur_présumé">          <surname>Vinet</surname>          <forename>Élie</forename>         </persName>        </author>        <title>Discours non plus melancoliques que divers, de choses mesmement qui appartiennent a notre France:                &amp; a la fin La maniere de bien &amp; justement entoucher les Lucs &amp; Guiternes.</title>        <imprint>         <pubPlace>Poitiers</pubPlace>         <respStmt>          <resp>imprimeur</resp>          <persName>           <surname>Marnef</surname>           <forename>Enguilbert de</forename>          </persName>         </respStmt>         <date when="1557">1557</date>        </imprint>       </monogr>      </biblStruct>     </p>    </msContents>    <physDesc>     <objectDesc>      <supportDesc>       <collation>        <p>60 f., [4] f., 112, [1 bl.] p.</p>        <dimensions>         <dim type="format"></dim>        </dimensions>       </collation>       <condition>        <damage>La page 9 (feuille dépliante paginée 9 entre les pages 8 et 10) manque à l'exemplaire de Poitiers, cote DP1139.</damage>       </condition>      </supportDesc>     </objectDesc>    </physDesc>    <additional>     <adminInfo>      <recordHist>       <source>        <listBibl>         <bibl xml:id="DP1139">          <author>Vinet (E.)</author>,         <title rend="it">Discours non plus melancoliques que divers</title>,         <pubPlace>Poitiers</pubPlace>, <date>1557</date>,         <orgName key="B861946101">Médiathèque François Mitterrand</orgName>,         <idno type="cote">DP1139</idno>.         </bibl>                ...        </listBibl>       </source>      </recordHist>     </adminInfo>     <surrogates>      <bibl>       <ref target="http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k71448r"/>       <relatedItem type="original">        <ref target="#Res_Z_1110">Gallica</ref>       </relatedItem>      </bibl>     </surrogates>    </additional>   </msDesc>  </sourceDesc> </fileDesc>

D'autres éléments comme <handDesc> pour description of hands peuvent être incorporés à la description physique du manuscrit. Il contiendra alors autant d'élément <handNote> pour note on hand qu'il y a de mains décrites.

4.3. Description de l'encodage : <encodingDesc> encoding description

La description relative au codage précise les méthodes et les principes éditoriaux qui ont permis la transcription du texte et l'élaboration du fichier.

  • L'élément <projectDesc> pour project description comprend la description succincte du projet électronique.
  • L'élément <editorialDecl> pour editorial declaration comprend les pratiques éditoriales de l'encodage dont celles du présent manuel :
    • <correction> Les erreurs détectées dans la source sont listées.
    • <hyphenation> Les consignes au sujet des coupures de mots en fin de ligne sont écrites.
    • <normalization> Normes de transcription pour l'édition électronique. Les descriptions des symboles graphiques sont définies ici. Voici un exemple type tiré des Discours :
<encodingDesc>  <projectDesc>   <p>BVH : programme "bibliothèques virtuelles humanistes"</p>  </projectDesc>  <editorialDecl>   <correction>    <p>     <title>LISTE DES VARIANTES ET DES CORRECTIONS</title>    </p>    <p>...</p>   </correction>   <hyphenation>    <p>La division des mots en fin de ligne respecte l'original.</p>   </hyphenation>   <normalization>    <p>Cette transcription suit l'édition de 1556.</p>   </normalization>  </editorialDecl> </encodingDesc>

4.4. Description non bibliographique : <profileDesc> text-profile description

Cette partie concerne les informations non bibliographiques décrivant un document.

L'élément <langUsage> spécifie la ou les langues utilisées. S'y associe l'élément <language> : l'identification est indiquée par l'attribut ident auquel est associé le code de la langue. La nomenclature des codes standards correspond à la norme ISO 639. Dans le cadre du projet Epistemon, nous utilisons la norme 639-3. De nombreuses langues figurent dans les Discours et doivent être déclarées dans l'en-tête TEI avant de les encoder dans le texte, ainsi :

<profileDesc>  <langUsage>   <language ident="frm">Français</language>   <language ident="lat">Latin</language>   <language ident="ell">Grec</language>   <language ident="deu">Allemand</language>   <language ident="ita">Italien</language>   <language ident="por">Portugais</language>   <language ident="spa">Espagnol</language>   <language ident="bre">Breton</language>   <language ident="eus">Basque</language>  </langUsage> </profileDesc>

Les informations sur la création du texte peuvent être données ici grâce à l'élément <creation>. D'autres éléments comme <textClass> pour text classification peuvent être incorporés dans la liste des éléments susceptibles d'être utilisés pour établir une taxonomie.

4.5. Journal de modifications : <revisionDesc> revision description

À chaque révision du fichier, une description des modifications apportées est marquée grâce à l'élé­ment <revisionDesc>. Elle alimente un journal des modifications.

  • L'élément <change> enregistre les séquences. On y ajoutera l'élément <date>.
  • Un second élément <name> ou <persName>, imbriqué dans <change>, indique le nom de l'encodeur et de la personne qui contrôle l'encodage. On peut ajouter le motif du changement en texte libre.
<revisionDesc>  <change>   <date>2007-05-18</date>   <name>Nicole Dufournaud</name>    Création du fichier en TEI P5 pour encodage  </change> </revisionDesc>

5. Le codage des caractères

5.1. Caractères spéciaux

Pour les textes en langue française (unicode UTF-8), le fichier doit commencer par la ligne de code suivante :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>

Elle permet de résoudre les problèmes posés par les caractères accentués et le « ç ». Il est fortement recommandé de ne jamais mettre ni d'accent ni de caractère français dans les valeurs d'attribut ; il faut renoncer aux caractères suivants : « é », « è », « ç », « à » et « ù ». Ces recommandations valent également pour les noms de fichiers. En revanche, dans le texte, ces mêmes caractères peuvent être utilisés grâce au standard Unicode22. Nous soulignons des exceptions. Dans les fichiers XML, trois caractères ne peuvent pas être utilisés tels quels : « < », « > », « & » ; deux autres caractères ne peuvent pas être utilisés dans les attributs : « ' » et les guillemets. Les raisons sont évidentes pour les deux premiers : ce sont les chevrons d'ouverture et fermeture de balises XML ; pour le troisième, la raison est identique car le « & » permet de définir les entités ; les guillemets sont également utilisés ainsi que l'apostrophe pour les valeurs d'attributs. Exemples :

  • pour < : saisir &lt; dans le texte ;
  • pour > : saisir &gt; dans le texte ;
  • pour & : saisir &amp; dans le texte ;
  • pour ' : saisir &#x2019; dans l'attribut de la balise ;
  • pour " : saisir &quote; dans l'attribut de la balise.

Ces développements sont invisibles dans l'affichage en HTML.

Pour les textes de la Renaissance, le caractère « & » pose particulièrement problème car il est utilisé de façon très régulière par les scripteurs de l'époque.

Si l'on part d'un texte déjà transcrit à l'aide d'un traitement de texte, il est recommandé de le convertir d'abord au format « texte unicode » (ou d'utiliser LibreOffice/OpenOffice) pour éviter les problèmes des caractères accentués et spéciaux.

Annexe A Liste des langues et dialectes

Dans le cadre du programme BVH, nous utilisons la norme iso 639-3. Lorsqu'il s'agit d'une variante d'une langue régionale qui n'existe pas dans cette norme, nous avons crée une code basé sur la langue racine, ce qui donne par exemple pour l'auvergnat : "oci-auvergnat".

Africain :afr
Allemand :deu
Allemand de la Renaissance (1100 - 1600) :gml
Allemand, moyen haut (ca. 1050 - 1500) :gmh
Allemand, vieux haut (ca. 750 - 1050) :goh
Anglais :eng
Anglais moyen (1100 - 1500) :enm
Arabe :ara
Araméen ancien :oar
Araméen moyen :jpa
Basque :eus
Breton :bre
Breton ancien :obt
Danois :dan
Écossais :sco
Espagnol :spa
Espagnol ancien :osp
Français :fra
Français ancien (842 - ca. 1400) :fro
Français de la Renaissance (1400 - 1600) :frm
Français lorrain :fra-lorrain
Français poitevin :fra-poitevin
Franco-provençal :frp
Gothique (langue des Goths et des Wisigoths :got
Grec ancien (ante 1453) :grc
Grec Moderne (post 1453) :ell
Hébreu :heb
Hollandais :nld
Italien :ita
Langues artificielles et latin macaronique :art
Latin :lat
Multilingue :mul
Néerlandais :nld
Néerlandais ancien :odt
Occitan (post 1500) :oci
Occitan auvergnat :oci-auvergnat
Occitan béarnais :oci-bearnais
Occitan gascon :oci-gascon
Occitan limousin :oci-limousin
Occitan languedocien :oci-languedocien
Persan :fas
Picard :pcd
Portugais :por
Provençal ancien (ante 1500) :pro
Suisse alémanique, alémanique, alsacien :gsw
Tupi :tup
Turc ancien :otk
Non défini :und

Annexe B Index des illustrations

Annexe B.1 Illustrations

Illustration 1: Chapitre 23 du Tiers Livre de Rabelais, édition 1546

Illustration 2: Transcription du chapitre 23 du Tiers Livre

Illustration 3: Fins de ligne dans le Tiers Livre de Rabelais 1546, prologue (p. 2)

Illustration 4: Titre courant des Euvres de Louise Labé (p. 19)

Illustration 5: Pied de page des Euvres de Louise Labé (p. 3)

Illustration 6: Tableau simple à deux colonnes tiré des Discours (p. 1)

Illustration 7: Affichage d'un tableau simple à deux colonnes tiré des Discours (p. 1)

Illustration 8: Dépliant des Discours (p. 9)

Illustration 9: Affichage du dépliant des Discours (p. 9)

Illustration 10: Table des matières du Tiers Livre de Rabelais 1546.

Illustration 11: Affichage d'un extrait de la table des matières du Tiers Livre de Rabelais 1546.

Illustration 12: Appel de note dans les Euvres de Louise Labé (p. 154)

Illustration 13: Euvres de Louise Labé (p. 11)

Illustration 14: Rature dans les Discours (p. 66)

Illustration 15: Ajout dans le privilège du roi des Discours

Illustration 16: Extrait de la page de titre des Euvres de Louise Labé

Illustration 17: Ajout et rature dans le Tiers Livre de Rabelais de 1552, exemplaire de la Gordon Collection

Illustration 18: Expression tirée du Tiers Livre de Rabelais (p. 83 verso)

Illustration 19: Référence bibliographique dans les Discours (p. 8)

Illustration 20: Citation avec une référence bibliographique (Tiers Livre de 1552 p. 38)

Illustration 21: Illustration de la page de titre des Discours

Illustration 22: Affichage de l'illustration de la page de titre des Discours

Annexe C Bibliographie

Cahiers Gutenberg, « Numéro spécial : TEI Text Encoding Initiative », dir. Jacques ANDRE, Rennes, n° 24, juin 1996.
Discours non plus mélancoliques que divers, [Elie VINET ?], Poitiers, Enguilbert de Marnef, 1556 (d'après un exemplaire reproduit sur Gallica, et un autre, daté de 1557, de la Médiathèque François-Mitterrand de Poitiers en ligne sur le site des BVH).
Euvres, Louise Labé, Lyon, Jean de Tournes, 1555 (d'après un exemplaire original dispo­nible sur le site Gallica de la Bibliothèque de France).
Le Tiers Livre, François Rabelais, Paris, Chrétien Wechel, 1546 (BVH), et Paris, Michel Fezandat, 1552 (Gallica).
Xml précis et concis, Simon St. Laurent et Michael Fitzgerald, traduction de Philippe Ensarguet et Jean-Noël Gadreau, Paris, Ed. O'Reilly, 2005.

Annexe D Liste des éléments décrits

Annexe D.1 Elements

Annexe D.1.1 <TEI>

<TEI> (document TEI) contient un seul document conforme à la TEI, qui comprend un en-tête TEI et un texte, soit de façon isolée, soit comme partie d’un élément <teiCorpus>. [4. Default Text Structure 15.1. Varieties of Composite Text]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
versionla version majeure du schéma TEI
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.version
Contenu dans
Peut contenir
header: teiHeader
textstructure: text
transcr: facsimile
NoteCet élément est obligatoire.
Exemple
<TEI version="5.0" xmlns="http://www.tei-c.org/ns/1.0">  <teiHeader>   <fileDesc>    <titleStmt>     <title>Le document TEI le plus court possible.</title>    </titleStmt>    <publicationStmt>     <p>D'abord publié comme faisant partie de la TEI P2.</p>    </publicationStmt>    <sourceDesc>     <p>Aucune source : il s'agit d'un document original.</p>    </sourceDesc>   </fileDesc>  </teiHeader>  <text>   <body>    <p>A peu pres, le document TEI le plus court envisageable.</p>   </body>  </text> </TEI>
Schematron
<s:ns prefix="tei"  uri="http://www.tei-c.org/ns/1.0"/> <s:ns prefix="xs"  uri="http://www.w3.org/2001/XMLSchema"/>
Schematron
<s:ns prefix="rng"  uri="http://relaxng.org/ns/structure/1.0"/>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <elementRef key="teiHeader"/>
  <classRef key="model.resourceLike"
   minOccurs="1" maxOccurs="unbounded"/>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element TEI
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   attribute version { text }?,
   ( teiHeader, model.resourceLike+ )
}

Annexe D.1.2 <ab>

<ab> (bloc anonyme) contient une unité de texte quelconque, de niveau "composant", faisant office de contenant anonyme pour une expression ou des éléments de niveau intermédiaire, analogue à un paragraphe mais sans sa portée sémantique. [16.3. Blocks, Segments, and Anchors]
Modulelinking
AttributsAttributs att.declaring (@decls) att.written (@hand) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.global.responsibility (cert, @resp)
typecaractérise l'élément en utilisant n'importe quel système ou typologie de classification approprié.
Dérivé deatt.typed
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs autorisées sont:
note
signature
trailer
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteL'élément <ab> peut être utilisé à la discrétion de l'encodeur pour marquer dans un texte tout élément de niveau composant pour lequel aucune méthode appropriée de balisage plus spécifique n'est définie.
Exemple
<div type="bookn="Genesis">  <div type="chaptern="1">   <ab>In the beginning God created the heaven and the earth.</ab>   <ab>And the earth was without form, and void; and      darkness was upon the face of the deep. And the      spirit of God moved upon the face of the waters.</ab>   <ab>And God said, Let there be light: and there was light.</ab> <!-- ...-->  </div> </div>
Schematron
<s:report test="(ancestor::tei:p or ancestor::tei:ab) and not(parent::tei:exemplum |parent::tei:item |parent::tei:note |parent::tei:q |parent::tei:quote |parent::tei:remarks |parent::tei:said |parent::tei:sp |parent::tei:stage |parent::tei:cell |parent::tei:figure)"> Abstract model violation: ab may not contain paragraphs or other ab elements. </s:report>
Schematron
<s:report test="ancestor::tei:l or ancestor::tei:lg"> Abstract model violation: Lines may not contain higher-level divisions such as p or ab. </s:report>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.paraContent"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element ab
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.global.responsibility.attribute.resp,
   att.declaring.attributes,
   att.written.attributes,
   attribute type { "note" | "signature" | "trailer" }?,
   macro.paraContent
}

Annexe D.1.3 <abbr>

<abbr> (abréviation) contient une abréviation quelconque. [3.5.5. Abbreviations and Their Expansions]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteLa balise <abbr> n'est pas obligatoire. Si c'est pertinent, l'encodeur peut transcrire les abréviations du texte source sans les commenter ni les baliser. Si les abréviations ne sont pas transcrites directement mais développées sans commentaires, alors l'en-tête TEI doit le mentionner.
Exemple
<choice>  <expan>North Atlantic Treaty Organization</expan>  <abbr cert="low">NorATO</abbr>  <abbr cert="high">NATO</abbr>  <abbr cert="highxml:lang="fr">OTAN</abbr> </choice>
Exemple
<choice>  <abbr>SPQR</abbr>  <expan xml:lang="la">senatus populusque romanorum</expan> </choice>
Exemple
<choice>  <abbr>SPQR</abbr>  <expan>senatus populusque romanorum</expan> </choice>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element abbr
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.4 <accMat>

<accMat> (matériel d'accompagnement) donne des détails sur tout matériel d'accompagnement étroitement associé au manuscrit, tel que documents non contemporains ou fragments reliés avec le manuscrit à une époque antérieure. [10.7.3.3. Accompanying Material]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
msdescription: physDesc
Peut contenir
Exemple
<accMat>A copy of a tax form from 1947 is included in the envelope with the letter. It is not catalogued separately.</accMat>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.specialPara"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element accMat
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.specialPara
}

Annexe D.1.5 <acquisition>

<acquisition> (acquisition) contient des informations sur les modalités et circonstances de l'entrée du manuscrit ou de la partie du manuscrit dans l'institution qui le détient [10.8. History]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.datable.iso (@when-iso, @notBefore-iso, @notAfter-iso, @from-iso, @to-iso) att.datable.custom (@when-custom, @notBefore-custom, @notAfter-custom, @from-custom, @to-custom, @datingPoint, @datingMethod)
Contenu dans
msdescription: history
Peut contenir
Exemple
<acquisition>Left to the <name type="place">Bodleian</name> by<name type="person">Richard    Rawlinson</name> in 1755.</acquisition>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.specialPara"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element acquisition
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.datable.iso.attribute.when-iso,
   att.datable.iso.attribute.notBefore-iso,
   att.datable.iso.attribute.notAfter-iso,
   att.datable.iso.attribute.from-iso,
   att.datable.iso.attribute.to-iso,
   att.datable.custom.attribute.when-custom,
   att.datable.custom.attribute.notBefore-custom,
   att.datable.custom.attribute.notAfter-custom,
   att.datable.custom.attribute.from-custom,
   att.datable.custom.attribute.to-custom,
   att.datable.custom.attribute.datingPoint,
   att.datable.custom.attribute.datingMethod,
   macro.specialPara
}

Annexe D.1.6 <add>

<add> (ajout) contient des lettres, des mots ou des phrases insérés dans le texte par un auteur, un copiste, un annotateur ou un correcteur. [3.4.3. Additions, Deletions, and Omissions]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.transcriptional (@seq) att.ranging (@atLeast, @atMost, @min, @max, @confidence) att.source (@source) att.written (@hand)
placespecifie où cet item se trouve.
Dérivé deatt.placement
StatutRecommendé
Type de données1–∞ occurrences de teidata.enumerated séparé par un espace
Les valeurs suggérées comprennent:
bottom
bot-left
bot-right
bot-center
indetermine
interligne
left
margin-bottom
margin-left
margin-left_verticalement
margin-right
margin-right_verticalement
margin-top
right
superposition
top
top-left
top-right
top-center
typecaractérise l'élément en utilisant n'importe quel système ou typologie de classification approprié.
Dérivé deatt.typed
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs autorisées sont:
interligne
marginale
ms
provenance
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteDans une édition diplomatique souhaitant representer une source originalle, l'élément <add> ne sera pas utilisé pour les ajouts effectués par les éditeurs ou les encodeurs. Dans ce cas, on va préféra soit l'élément <corr> soit l'élément <supplied>.
Exemple
The story I am going to relate is true as to its main facts, and as to the consequences <add place="above">of these facts</add> from which this tale takes its title.
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.paraContent"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element add
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.transcriptional.attribute.seq,
   att.ranging.attribute.atLeast,
   att.ranging.attribute.atMost,
   att.ranging.attribute.min,
   att.ranging.attribute.max,
   att.ranging.attribute.confidence,
   att.source.attribute.source,
   att.written.attribute.hand,
   attribute place
   {
      list
      {
         (
            "bottom"
          | "bot-left"
          | "bot-right"
          | "bot-center"
          | "indetermine"
          | "interligne"
          | "left"
          | "margin-bottom"
          | "margin-left"
          | "margin-left_verticalement"
          | "margin-right"
          | "margin-right_verticalement"
          | "margin-top"
          | "right"
          | "superposition"
          | "top"
          | "top-left"
          | "top-right"
          | "top-center"
         )+
      }
   }?,
   attribute type { "interligne" | "marginale" | "ms" | "provenance" }?,
   macro.paraContent
}

Annexe D.1.7 <addName>

<addName> (nom additionnel) contient une composante de nom additionnelle, comme un surnom, une épithète, un alias ou toute autre expression descriptive utilisée dans un nom de personne. [13.2.1. Personal Names]
Modulenamesdates
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.analytic (@ana) att.global.change (@change) att.typed (subtype, @type)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
Exemple
<persName>  <forename>Catherine</forename>  <genName>II</genName>, <addName type="epithet"> la    Grande</addName>, <roleName>impératrice de Russie</roleName> </persName>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element addName
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.analytic.attribute.ana,
   att.global.change.attribute.change,
   att.typed.attribute.type,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.8 <additional>

<additional> (informations complémentaires) regroupe les informations complémentaires sur le manuscrit, incluant une bibliographie, des indications sur ses reproductions, ou des informations sur sa conservation et sur sa gestion [10.9. Additional Information]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
msdescription: msDesc msPart
Peut contenir
core: listBibl
msdescription: surrogates
Exemple
<additional>  <adminInfo>   <recordHist>    <p> <!-- ... -->    </p>   </recordHist>   <custodialHist>    <p> <!-- ... -->    </p>   </custodialHist>  </adminInfo>  <surrogates>   <p> <!-- ... -->   </p>  </surrogates>  <listBibl>   <bibl> <!-- ... -->   </bibl>  </listBibl> </additional>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <elementRef key="adminInfo" minOccurs="0"/>
  <elementRef key="surrogates"
   minOccurs="0"/>
  <elementRef key="listBibl" minOccurs="0"/>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element additional
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( adminInfo?, surrogates?, listBibl? )
}

Annexe D.1.9 <additions>

<additions> (ajouts) contient la description des ajouts significatifs trouvés dans un manuscrit, tels que gloses marginales ou autres annotations. [10.7.2. Writing, Decoration, and Other Notations]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
msdescription: physDesc
Peut contenir
Exemple
<additions>  <p>There are several marginalia in this manuscript. Some consist of single characters and    others are figurative. On 8v is to be found a drawing of a mans head wearing a hat. At    times sentences occurs: On 5v:<q xml:lang="is">Her er skrif andres isslendin</q>, on    19r: <q xml:lang="is">þeim go</q>, on 21r: <q xml:lang="is">amen med aund ok munn halla      rei knar hofud summu all huad batar þad mælgi ok mal</q>, On 21v: some runic letters    and the sentence <q xml:lang="la">aue maria gracia plena dominus</q>.</p> </additions>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.specialPara"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element additions
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.specialPara
}

Annexe D.1.10 <addrLine>

<addrLine> (ligne d'adresse) contient une ligne d'adresse postale. [3.5.2. Addresses 2.2.4. Publication, Distribution, Licensing, etc. 3.11.2.4. Imprint, Size of a Document, and Reprint Information]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
core: address
Peut contenir
NoteLes adresses peuvent être encodées soit comme une suite de lignes, soit en utilisant un jeu d'éléments de la classe model.addrPart. Les types d'adresses autres que l'adresse postale, tels que les numéros de téléphone, les courriels, ne doivent pas être inclus directement à l'intérieur d'un élément <address> mais peuvent être contenus dans un élément <addrLine> s'ils font partie de l'adresse imprimée dans un texte source.
Exemple
<address>  <addrLine>44, avenue de la Libération</addrLine>  <addrLine>B.P. 30687</addrLine>  <addrLine>F 54063 NANCY CEDEX</addrLine>  <addrLine>FRANCE</addrLine> </address>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element addrLine
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.11 <address>

<address> contient une adresse postale ou d'un autre type, par exemple l'adresse d'un éditeur, d'un organisme ou d'une personne. [3.5.2. Addresses 2.2.4. Publication, Distribution, Licensing, etc. 3.11.2.4. Imprint, Size of a Document, and Reprint Information]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteCet élément ne doit être utilisé que pour donner une adresse postale. A l'intérieur de cet élément, l'élément générique <addrLine> peut être utilisé comme élément alternatif aux éléments plus spécialisés de la classe model.addrPart class, tels que <street>, <postCode> etc.
Exemple
<address>  <addrLine>Centre d'Études Supérieures de la Renaissance</addrLine>  <addrLine>59, rue Néricault-Destouches</addrLine>  <addrLine> 37013    TOURS</addrLine>  <addrLine>France</addrLine> </address>
Exemple
<address>  <country key="FR"/>  <settlement type="city">Lyon</settlement>  <postCode>69002</postCode>  <district type="arrondissement">IIème</district>  <district type="quartier">Perrache</district>  <street>   <num>30</num>, Cours de Verdun</street> </address>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <classRef key="model.global"
   minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  <sequence minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.addrPart"/>
   <classRef key="model.global"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element address
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( model.global*, ( model.addrPart, model.global* )+ )
}

Annexe D.1.12 <altIdentifier>

<altIdentifier> (autre identifiant) Contient un autre ou un ancien identifiant pour un manuscrit, par exemple un numéro anciennement utilisé dans un catalogue. [10.4. The Manuscript Identifier]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
msdescription: msIdentifier msPart
Peut contenir
NoteUn numéro identifiant quelconque doit être fourni s'il est connu ; si on ne le connaît pas, cela devrait être signalé.
Exemple
<altIdentifier>  <idno>B 106</idno>  <note>Cote de la Bibliothèque royale au XVIIIe siècle.</note> </altIdentifier>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <classRef key="model.placeNamePart"
   expand="sequenceOptional"/>
  <elementRef key="institution"
   minOccurs="0"/>
  <elementRef key="repository"
   minOccurs="0"/>
  <elementRef key="collection"
   minOccurs="0"/>
  <elementRef key="idno"/>
  <elementRef key="note" minOccurs="0"/>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element altIdentifier
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   (
      placeName?,
      country?,
      settlement?,
      geogName?,
      institution?,
      repository?,
      collection?,
      idno,
      note?
   )
}

Annexe D.1.13 <app>

<app> (entrée d'apparat critique) contient une entrée dans un apparat critique, constituée d'un lemme facultatif et d'au moins une leçon. [12.1.1. The Apparatus Entry]
Moduletextcrit
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.global.responsibility (@cert, @resp)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
core: note
textcrit: lem rdg
Exemple
<app>  <lem wit="#El #Hg">Experience</lem>  <rdg wit="#Latype="substantive">Experiment</rdg>  <rdg wit="#Ra2type="substantive">Eryment</rdg> </app>
Exemple
<app type="substantive">  <rdgGrp type="subvariants">   <lem wit="#El #Hg">Experience</lem>   <rdg wit="#Ha4">Experiens</rdg>  </rdgGrp>  <rdgGrp type="subvariants">   <lem wit="#Cp #Ld1">Experiment</lem>   <rdg wit="#La">Ex<g ref="#per"/>iment</rdg>  </rdgGrp>  <rdgGrp type="subvariants">   <lem resp="#ed2013">Eriment</lem>   <rdg wit="#Ra2">Eryment</rdg>  </rdgGrp> </app>
Exemple
<app loc="1">  <rdg resp="#SEG">TIMΩΔA</rdg> </app>
Exemple
<app loc="1-6">  <note>Too badly worn to yield a text</note> </app>
Exemple
<choice xml:id="choice3">  <reg>σύμπαντα</reg>  <orig>ΣΙΝΠΑΤΑΝ</orig> </choice> <!-- ... --> <app from="#choice3">  <note>Mommsen's fanciful normalization, reproduced here, has not been accepted by all recent editions</note> </app>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <elementRef key="lem" minOccurs="0"/>
  <alternate minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.rdgLike"/>
   <classRef key="model.noteLike"/>
   <elementRef key="wit"/>
   <elementRef key="rdgGrp"/>
  </alternate>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element app
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.global.responsibility.attribute.cert,
   att.global.responsibility.attribute.resp,
   ( lem?, ( model.rdgLike | model.noteLike | wit | rdgGrp )* )
}

Annexe D.1.14 <author>

<author> (auteur) dans une référence bibliographique contient le nom de la (des) personne(s) physique(s) ou du collectif, auteur(s) d'une oeuvre ; par exemple dans la même forme que celle utilisée par une référence bibliographique reconnue. [3.11.2.2. Titles, Authors, and Editors 2.2.1. The Title Statement]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
rolemay be used to specify further information about the entity referenced by this name in the form of a set of whitespace-separated values, for example the occupation of a person, or the status of a place.
Dérivé deatt.naming
StatutOptionel
Type de données1–∞ occurrences de teidata.enumerated séparé par un espace
Les valeurs autorisées sont:
auteur
auteur_liminaire
auteur_preface
auteur_presume
auteur_secondaire
auteur_pseudonyme
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteIl est conseillé d'utiliser des listes d'autorité reconnues pour trouver la forme exacte des noms de personnes, en particulier lorsque le catalogage repose sur le contenu de l'en-tête TEI. Les attributs key ou ref seront aussi employés pour donner une référence canonique documentant l'auteur concerné grâce à une autorité appropriée, comme le catalogue d'une bibliothèque ou une ressource en ligne.Dans le cas d'une émission, cet élément sert à encoder le nom de la société ou du réseau qui diffuse le programme.
Exemple
<author>La Fayette, Marie Madeleine Pioche de la Vergne, comtesse de (1634–1693)</author> <author>Anonyme</author> <author> Erckmann-Chatrian</author> <author>  <orgName key="ARTE">Association relative à la télévision européenne</orgName> </author>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element author
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   attribute role
   {
      list
      {
         (
            "auteur"
          | "auteur_liminaire"
          | "auteur_preface"
          | "auteur_presume"
          | "auteur_secondaire"
          | "auteur_pseudonyme"
         )+
      }
   }?,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.15 <authority>

<authority> (responsable de la publication.) donne le nom de la personne ou de l'organisme responsable de la publication d’un fichier électronique, autre qu’un éditeur ou un distributeur. [2.2.4. Publication, Distribution, Licensing, etc.]
Moduleheader
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.linking (next, prev, @corresp) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
core: monogr
Peut contenir
Exemple
<authority>A. D.</authority>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq.limited"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element authority
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.linking.attribute.corresp,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.phraseSeq.limited
}

Annexe D.1.16 <availability>

<availability> (disponibilité) renseigne sur la disponibilité du texte, par exemple sur toutes restrictions quant à son usage ou sa diffusion, son copyright, etc. [2.2.4. Publication, Distribution, Licensing, etc.]
Moduleheader
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
core: p
linking: ab
NoteOn devrait adopter un format de codage reconnu.
Exemple
<availability status="restricted">  <p>L' ABES a adopté le système Créative Commons pour permettre à tous ceux qui le    souhaitent, de reproduire tout ou partie des rubriques du site de l'ABES sur support    papier ou support électronique.</p> </availability>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="1"
  maxOccurs="unbounded">
  <classRef key="model.availabilityPart"/>
  <classRef key="model.pLike"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element availability
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( model.availabilityPart | model.pLike )+
}

Annexe D.1.17 <back>

<back> (texte annexe) contient tout supplément placé après la partie principale d'un texte : appendice, etc. [4.7. Back Matter 4. Default Text Structure]
Moduletextstructure
AttributsAttributs att.declaring (@decls) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
textstructure: text
transcr: facsimile
Peut contenir
NoteLe modèle de contenu de l'élément <back> est identique à celui de l'élément <front>, ce qui permet de rendre compte de pratiques éditoriales qui ont évolué avec l'histoire culturelle.
Exemple
<back>  <div n="1type="appendice">   <head>APPENDICE I </head>   <head>CHAPITRE XV bis </head>   <p>Des cruautez exercées par les Turcs, et autres peuples : et nommément par les Espagnols, beaucoup plus barbares que les      Sauvages mesmes </p>   <p>Premierement Chalcondile en son histoire de la decadence de l'Empire des Grecs,      ...</p>  </div>  <div n="2type="appendice">   <head> Appendice 2</head>   <head>Advertissement de l'autheur</head>   <p>Outre les augmentations bien amples, et la revision beaucoup plus exacte que je      n'avoye fait és precedentes Editions, j'ai pour le contentement des Lecteurs,      plusieurs endroits de ceste quatrieme et derniere monstré ...</p>  </div> </back>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <alternate minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.frontPart"/>
   <classRef key="model.pLike.front"/>
   <classRef key="model.pLike"/>
   <classRef key="model.listLike"/>
   <classRef key="model.global"/>
  </alternate>
  <alternate minOccurs="0" maxOccurs="1">
   <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
    <classRef key="model.div1Like"/>
    <alternate minOccurs="0"
     maxOccurs="unbounded">
     <classRef key="model.frontPart"/>
     <classRef key="model.div1Like"/>
     <classRef key="model.global"/>
    </alternate>
   </sequence>
   <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
    <classRef key="model.divLike"/>
    <alternate minOccurs="0"
     maxOccurs="unbounded">
     <classRef key="model.frontPart"/>
     <classRef key="model.divLike"/>
     <classRef key="model.global"/>
    </alternate>
   </sequence>
  </alternate>
  <sequence minOccurs="0" maxOccurs="1">
   <classRef key="model.divBottomPart"/>
   <alternate minOccurs="0"
    maxOccurs="unbounded">
    <classRef key="model.divBottomPart"/>
    <classRef key="model.global"/>
   </alternate>
  </sequence>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element back
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.declaring.attributes,
   (
      (
         model.frontPartmodel.pLike.frontmodel.pLikemodel.listLikemodel.global
      )*,
      (
         (
            model.div1Like,
            ( model.frontPart | model.div1Like | model.global )*
         )
       | ( model.divLike, ( model.frontPart | model.divLike | model.global )* )
      )?,
      ( model.divBottomPart, ( model.divBottomPart | model.global )* )?
   )
}

Annexe D.1.18 <bibl>

<bibl> (référence bibliographique.) contient une référence bibliographique faiblement structurée dans laquelle les sous-composants peuvent ou non être explicitement balisés. [3.11.1. Methods of Encoding Bibliographic References and Lists of References 2.2.7. The Source Description 15.3.2. Declarable Elements]
Modulecore
AttributsAttributs att.sortable (@sortKey) att.docStatus (@status) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteCet élément contient des éléments de type expression, ainsi qu'un jeu d'éléments de la classe biblPart.
Exemple
<bibl>Mazelier, Roger : Gérard de Nerval et l’Humour divin, Le Mesnil Saint-Denis, 1995.</bibl>
Exemple
<bibl>  <title level="a">L'Enracinement</title>  <author>Simone Weil</author>, <title>Prélude à une déclaration des devoirs envers l'être    humain </title>. <publisher>Gallimard</publisher>  <date>1968</date>. </bibl>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <textNode/>
  <classRef key="model.gLike"/>
  <classRef key="model.highlighted"/>
  <classRef key="model.pPart.data"/>
  <classRef key="model.pPart.edit"/>
  <classRef key="model.segLike"/>
  <classRef key="model.ptrLike"/>
  <classRef key="model.biblPart"/>
  <classRef key="model.global"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element bibl
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.sortable.attributes,
   att.docStatus.attributes,
   (
      text
    | model.gLikemodel.highlightedmodel.pPart.datamodel.pPart.editmodel.segLikemodel.ptrLikemodel.biblPartmodel.global
   )*
}

Annexe D.1.19 <biblScope>

<biblScope> (extension d'une référence bibliographique) définit l'extension d'une référence bibliographique, comme par exemple une liste de numéros de page, ou le nom d'une subdivision d'une oeuvre plus grande. [3.11.2.5. Scopes and Ranges in Bibliographic Citations]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
unitidentifie le type d'information que transmet l'élément, par exemple colonnes, ‘pages’, ‘volume’, etc.
Dérivé deatt.citing
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs autorisées sont:
collection
colonne
edition
notice
numero
page
tome
volume
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
Exemple
<biblScope>pp 12–34</biblScope> <biblScope unit="pagefrom="12to="34"/> <biblScope unit="volume">II</biblScope> <biblScope unit="page">12</biblScope>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element biblScope
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   attribute unit
   {
      "collection"
    | "colonne"
    | "edition"
    | "notice"
    | "numero"
    | "page"
    | "tome"
    | "volume"
   }?,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.20 <biblStruct>

<biblStruct> (référence bibliographique structurée) contient une référence bibliographique dans laquelle seuls des sous-éléments bibliographiques apparaissent et cela, selon un ordre déterminé. [3.11.1. Methods of Encoding Bibliographic References and Lists of References 2.2.7. The Source Description 15.3.2. Declarable Elements]
Modulecore
AttributsAttributs att.sortable (@sortKey) att.docStatus (@status) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
header: idno
Exemple
<biblStruct>  <monogr>   <author>Anouilh, Jean</author>   <title>Antigone</title>   <edition>première édition</edition>   <imprint>    <publisher>in Nouvelles pièces noires, La Table ronde</publisher>    <pubPlace>Paris</pubPlace>    <date>1955</date>   </imprint>  </monogr> </biblStruct>
SchematronThe use of an <idno> element as a direct child of <biblStruct> is deprecated. Rather, <idno> should appear as a child of a <monogr>, <analytic>, or <series>.
<sch:report test="child::tei:idno"  role="nonfatal">WARNING: use of deprecated method — the use of the idno element as a direct child of the biblStruct element will be removed from the TEI on 2016-09-18</sch:report>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <elementRef key="analytic" minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded"/>
  <sequence minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded">
   <elementRef key="monogr"/>
   <elementRef key="series" minOccurs="0"
    maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
  <alternate minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.noteLike"/>
   <elementRef key="idno"/>
   <classRef key="model.ptrLike"/>
   <elementRef key="relatedItem"/>
   <elementRef key="citedRange"/>
  </alternate>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element biblStruct
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.sortable.attributes,
   att.docStatus.attributes,
   (
      analytic*,
      ( monogr, series* )+,
      ( model.noteLike | idno | model.ptrLike | relatedItem | citedRange )*
   )
}

Annexe D.1.21 <binding>

<binding> (reliure) contient la description d'une reliure, i.e. du type de couverture, d'ais, etc., rencontrés. [10.7.3.1. Binding Descriptions]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.datable.iso (@when-iso, @notBefore-iso, @notAfter-iso, @from-iso, @to-iso) att.datable.custom (@when-custom, @notBefore-custom, @notAfter-custom, @from-custom, @to-custom, @datingPoint, @datingMethod)
Contenu dans
msdescription: bindingDesc
Peut contenir
core: p
linking: ab
msdescription: condition decoNote
Exemple
<binding contemporary="true">  <p>   <index indexName="typo_reliure">    <term>Reliure à la grecque, sur ais</term>   </index>   <index indexName="typo_decor">    <term>Décor de rinceaux</term>   </index> Reliure à la grecque en <material>maroquin</material> orange</p>  <decoNote type="plats"> aux armes de Henri II dorées sur une pièce de maroquin olive    découpée à la forme exacte des armes (104 mm), mosaïquée dans un rectangle central aux    angles orné d'un léger motif de rinceaux peints en noir, le tout encadré d'une large    bordure mosaïquée de maroquin rouge, à plein décor de rinceaux dorés (incluant un    croissant dans les angles) dessinés en réserve sur un fond pointillé doré.</decoNote>  <decoNote type="plat_sup">Au plat supérieur, titre <q>i • schonerii • opera •</q> doré    au-dessus du bloc armorial.</decoNote>  <decoNote type="plat_inf"/>  <decoNote type="dos">Dos long à décor analogue avec pièces losangées de maroquin rouge et    brun mosaïquées, respectivement au centre et aux deux extrémités du dos, ornées d'un    décor de rinceaux doré en réserve sur un fond doré pointillé, avec fer azuré au chapeau    à chaque extrémité ; chaque pièce de maroquin est redessinée par un encadrement argenté,    lui-même complété de rinceaux sur les côtés et relevé par des traits tracés de plume à    effet de rayures.</decoNote>  <decoNote type="tranchefiles">Tranchefiles doubles bicolores : points droits sur chevrons,    bleus et jaunes.</decoNote>  <decoNote type="coupes">Chants des ais rainurés.</decoNote>  <decoNote type="annexes">Traces de petits boulons aux angles du rectangle intérieur ;    traces des quatre lanières tressées d'origine sur les deux plats ; pas de traces de    sabots.</decoNote>  <decoNote type="tranches">Tranches dorées, ciselées et peintes (teinte rosée), à décor de    rinceaux incluant des éléments de l'héraldique royale : triple croissant en tête, grand    H couronné associé à un croissant en gouttière, chiffre HH en queue.</decoNote>  <decoNote type="contreplats"/>  <decoNote type="chasses">Absence de chasses.</decoNote> <!-- Description des gardes : gardes blanches ; gardes couleurs (marbrées, gaufrées, peintes, dominotées, etc.) généralement suivies de gardes blanches ; dans tous les cas, spécifier le nombre de gardes (début + fin du volume)-->  <decoNote type="gardes">Gardes (3+2), filigrane <watermark>B</watermark>. </decoNote> <!-- Élément qui inclut aussi bien des remarques sur la couture que les charnières, claies ou modes d'attaches des plats : tous éléments de la structure dont la description est jugée utile à la description et l'identification de la reliure-->  <decoNote type="structure"/>  <condition/> </binding>
Exemple
<bindingDesc>  <binding contemporary="true">   <p>    <index indexName="typo_reliure">     <term>Reliure à décor</term>    </index>    <index indexName="typo_decor">     <term>Compartiments espacés</term>    </index> Reliure en <material>maroquin</material> rouge sombre</p>   <decoNote type="plats"> aux armes du chancelier Pierre Séguier, à décor de compartiments      complétés de fers filigranés, parmi lesquels un fer à la petite tête (type B).</decoNote>   <decoNote type="plat_sup"/>   <decoNote type="plat_inf"/>   <decoNote type="dos">Dos à 6 nerfs, à décor filigrané analogue ; palette ornée sur les      nerfs et en tête et queue du dos ; titrage dans le 2e caisson.</decoNote>   <decoNote type="tranchefiles">Tranchefiles à chapiteau tricolore (bleu, blanc et rose).</decoNote>   <decoNote type="coupes">Coupes ornées.</decoNote>   <decoNote type="annexes"/>   <decoNote type="tranches">Tranches dorées.</decoNote>   <decoNote type="contreplats">Contregardes en papier marbré à petit peigne, dans les tons      bleu, blanc, jaune, rouge et blanc.</decoNote>   <decoNote type="chasses">Chasses ornées.</decoNote> <!-- Description des gardes : gardes blanches ; gardes couleurs (marbrées, gaufrées, peintes, dominotées, etc.) généralement suivies de gardes blanches ; dans tous les cas, spécifier le nombre de gardes (début + fin du volume)-->   <decoNote type="gardes">    <watermark/>   </decoNote> <!-- Élément qui inclut aussi bien des remarques sur la couture que les charnières, claies ou modes d'attaches des plats : tous éléments de la structure dont la description est jugée utile à la description et l'identification de la reliure-->   <decoNote type="structure"/>   <condition>Quelques taches sombres <!--surla --> sur le plat supérieur et larges      éraflures du cuir au plat inférieur. Restauration en queue du mors inférieur (bande de      cuir).</condition>  </binding> </bindingDesc>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="1"
  maxOccurs="unbounded">
  <classRef key="model.pLike"/>
  <elementRef key="condition"/>
  <elementRef key="decoNote"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element binding
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.datable.iso.attribute.when-iso,
   att.datable.iso.attribute.notBefore-iso,
   att.datable.iso.attribute.notAfter-iso,
   att.datable.iso.attribute.from-iso,
   att.datable.iso.attribute.to-iso,
   att.datable.custom.attribute.when-custom,
   att.datable.custom.attribute.notBefore-custom,
   att.datable.custom.attribute.notAfter-custom,
   att.datable.custom.attribute.from-custom,
   att.datable.custom.attribute.to-custom,
   att.datable.custom.attribute.datingPoint,
   att.datable.custom.attribute.datingMethod,
   ( model.pLike | condition | decoNote )+
}

Annexe D.1.22 <bindingDesc>

<bindingDesc> (description de la reliure) décrit les reliures actuelles et anciennes d'un manuscrit, soit en une série de paragraphes p, soit sous la forme d'une série d'éléments <binding>, un pour chaque reliure [10.7.3.1. Binding Descriptions]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
msdescription: physDesc
Peut contenir
core: p
linking: ab
msdescription: binding condition decoNote
Exemple
<bindingDesc>  <binding contemporary="true">   <p>    <index indexName="typo_reliure">     <term>Reliure à décor</term>    </index>    <index indexName="typo_decor">     <term>Décor mosaïqué, avec formes géométriques à répétition</term>    </index> Reliure en <material>maroquin</material> citron</p>   <decoNote type="plats">à décor mosaïqué dit à répétition, dont l’effet de dallage est      obtenu par des pièces polylobées de maroquin noir, ornée chacune d’une composition de      petits fers plein or, cantonnées de petits disques de maroquin rouge ponctué chacun      d’un cercle plein or, le tout serti de filets dorés courbes.</decoNote>   <decoNote type="plat_sup"/>   <decoNote type="plat_inf"/>   <decoNote type="dos">Dos à 5 nerfs à décor analogue (pièce polylobée de maroquin noir      avec composition identique, cantonnée de quatre disques rouges, ponctués du même      cercle plein or) ; filets dorés sur les nerfs ; pièce de titre rouge dans le 2e      caisson, soulignée de deux lignes de points dorés identiques à celle portée en tête et      queue du dos, sur une bande de maroquin noir.</decoNote>   <decoNote type="tranchefiles">Tranchefiles simples droites, tricolores (noir, bleu et      rose).</decoNote>   <decoNote type="coupes">Coupes dorées, proposant en alternance un filet simple et une      succession de traits obliques.</decoNote>   <decoNote type="annexes">Signet de soie rose.</decoNote>   <decoNote type="tranches">Tranches dorées sur marbrure à motif caillouté, dans les tons      bleu et rose.</decoNote>   <decoNote type="contreplats"/>   <decoNote type="chasses">Chasses ornées d’une roulette à motif de zigzag.</decoNote> <!-- Description des gardes : gardes blanches ; gardes couleurs (marbrées, gaufrées, peintes, dominotées, etc.) généralement suivies de gardes blanches ; dans tous les cas, spécifier le nombre de gardes (début + fin du volume)-->   <decoNote type="gardes">Gardes en papier plein or et gardes blanches (1 + 1), sans      filigrane.<watermark/>   </decoNote> <!-- Élément qui inclut aussi bien des remarques sur la couture que les charnières, claies ou modes d'attaches des plats : tous éléments de la structure dont la description est jugée utile à la description et l'identification de la reliure-->   <decoNote type="structure"/>   <condition/>  </binding> </bindingDesc>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <alternate minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.pLike"/>
   <elementRef key="decoNote"/>
   <elementRef key="condition"/>
  </alternate>
  <elementRef key="binding" minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element bindingDesc
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( ( model.pLike | decoNote | condition )+ | binding+ )
}

Annexe D.1.23 <body>

<body> (corps du texte) contient la totalité du corps d’un seul texte simple, à l’exclusion de toute partie pré- ou post-liminaire. [4. Default Text Structure]
Moduletextstructure
AttributsAttributs att.declaring (@decls) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
textstructure: text
Peut contenir
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <classRef key="model.global"
   minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  <sequence minOccurs="0" maxOccurs="1">
   <classRef key="model.divTop"/>
   <alternate minOccurs="0"
    maxOccurs="unbounded">
    <classRef key="model.global"/>
    <classRef key="model.divTop"/>
   </alternate>
  </sequence>
  <sequence minOccurs="0" maxOccurs="1">
   <classRef key="model.divGenLike"/>
   <alternate minOccurs="0"
    maxOccurs="unbounded">
    <classRef key="model.global"/>
    <classRef key="model.divGenLike"/>
   </alternate>
  </sequence>
  <alternate minOccurs="1" maxOccurs="1">
   <sequence minOccurs="1"
    maxOccurs="unbounded">
    <classRef key="model.divLike"/>
    <alternate minOccurs="0"
     maxOccurs="unbounded">
     <classRef key="model.global"/>
     <classRef key="model.divGenLike"/>
    </alternate>
   </sequence>
   <sequence minOccurs="1"
    maxOccurs="unbounded">
    <classRef key="model.div1Like"/>
    <alternate minOccurs="0"
     maxOccurs="unbounded">
     <classRef key="model.global"/>
     <classRef key="model.divGenLike"/>
    </alternate>
   </sequence>
   <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
    <sequence minOccurs="1"
     maxOccurs="unbounded">
     <classRef key="model.common"/>
     <classRef key="model.global"
      minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
    </sequence>
    <alternate minOccurs="0" maxOccurs="1">
     <sequence minOccurs="1"
      maxOccurs="unbounded">
      <classRef key="model.divLike"/>
      <alternate minOccurs="0"
       maxOccurs="unbounded">
       <classRef key="model.global"/>
       <classRef key="model.divGenLike"/>
      </alternate>
     </sequence>
     <sequence minOccurs="1"
      maxOccurs="unbounded">
      <classRef key="model.div1Like"/>
      <alternate minOccurs="0"
       maxOccurs="unbounded">
       <classRef key="model.global"/>
       <classRef key="model.divGenLike"/>
      </alternate>
     </sequence>
    </alternate>
   </sequence>
  </alternate>
  <sequence minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.divBottom"/>
   <classRef key="model.global"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element body
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.declaring.attributes,
   (
      model.global*,
      ( model.divTop, ( model.global | model.divTop )* )?,
      ( model.divGenLike, ( model.global | model.divGenLike )* )?,
      (
         ( model.divLike, ( model.global | model.divGenLike )* )+
       | ( model.div1Like, ( model.global | model.divGenLike )* )+
       | (
            ( model.common, model.global* )+,
            (
               ( model.divLike, ( model.global | model.divGenLike )* )+
             | ( model.div1Like, ( model.global | model.divGenLike )* )+
            )?
         )
      ),
      ( model.divBottom, model.global* )*
   )
}

Annexe D.1.24 <byline>

<byline> (mention de responsabilité) indique la responsabilité principale pour une œuvre donnée sur la page de titre ou au début ou à la fin de l’œuvre. [4.2.2. Openers and Closers 4.5. Front Matter]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
core: lg list
drama: castList
figures: figure table
Peut contenir
NoteLa mention de reponsabilité sur une page de titre peut inclure, soit le nom, soit la description de l'auteur d'un document. Lorsque le nom y est donné, on peut éventuellement l'encoder au moyen de l'élément <docAuthor>.
Exemple
<byline>écrit par Costals sur le feuillet blanc de cette lettre : " cette correspondance n' était pour vous qu' un jeu. "</byline>
Exemple
<byline>extraits de Villoison et de Schlegel. Commencé la rédaction du quatrième livre.</byline>
Exemple
<byline>Reportage céleste de notre envoyé spécial au paradis</byline>
Exemple
<dateline>Zagreb :</dateline> <byline>de notre envoyé spécial.</byline>
Exemple
<byline>Par le docteur<docAuthor>Martin Becanus,</docAuthor> au tome troisiesme de ses opuscules</byline>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <textNode/>
  <classRef key="model.gLike"/>
  <classRef key="model.phrase"/>
  <elementRef key="docAuthor"/>
  <classRef key="model.global"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element byline
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( text | model.gLike | model.phrase | docAuthor | model.global )*
}

Annexe D.1.25 <castGroup>

<castGroup> (liste de personnages ) dans une distribution, catégorie qui rassemble un ou plusieurs personnages. [7.1.4. Cast Lists]
Moduledrama
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
Peut contenir
figures: figure
textcrit: app
textstructure: trailer
transcr: fw metamark space
NoteL'attribut rend peut être utilisé comme ici pour indiquer si le regroupement est indiqué par une parenthèse, un espace, un changement de police de caractère, etc.À noter que dans cet exemple il est entendu que la description du rôle ‘friends of Mathias’ (amis de Mathias) s'applique de la même façon aux deux rôles.
Exemple
<castGroup>  <head>Messagers</head>  <castItem>   <actor>Jean-Claude Islert</actor>, <actor>Michel Sausin</actor>.</castItem> </castGroup> <castGroup>  <head>Servantes troyennes</head>  <castItem>   <actor>Dominique Jayr</actor>, <actor>Annie Seurat</actor>,<actor> Hélène      Augier</actor>  </castItem> </castGroup>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <alternate minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.global"/>
   <classRef key="model.headLike"/>
  </alternate>
  <sequence minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded">
   <alternate minOccurs="1" maxOccurs="1">
    <elementRef key="castItem"/>
    <elementRef key="castGroup"/>
    <elementRef key="roleDesc"/>
   </alternate>
   <classRef key="model.global"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
  <sequence minOccurs="0" maxOccurs="1">
   <elementRef key="trailer"/>
   <classRef key="model.global"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element castGroup
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   (
      ( model.global | model.headLike )*,
      ( ( castItem | castGroup | roleDesc ), model.global* )+,
      ( trailer, model.global* )?
   )
}

Annexe D.1.26 <castItem>

<castItem> (personnage) dans une liste de personnages, entrée décrivant un rôle en particulier ou une liste de rôles muets. [7.1.4. Cast Lists]
Moduledrama
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
Peut contenir
Exemple
<castItem>  <role>Un marin</role>  <actor>Henry Courseaux</actor> </castItem>
Exemple
<castItem type="list">Agent de police, dessinateur, serrurier, etc.</castItem>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <textNode/>
  <classRef key="model.gLike"/>
  <classRef key="model.castItemPart"/>
  <classRef key="model.phrase"/>
  <classRef key="model.global"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element castItem
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( text | model.gLike | model.castItemPart | model.phrase | model.global )*
}

Annexe D.1.27 <castList>

<castList> (distribution ) contient la distribution ou la liste des personnages. [7.1.4. Cast Lists 7.1. Front and Back Matter ]
Moduledrama
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
Exemple
<div n="1">  <head>T.N.P. 1963</head>  <note place="footn="1">A la création au Festivai d'Avignon en juillet 1962, la    distribution était légèrement différente : dans l'ordre ci-dessus : Hécube (Annie    Monnier) ; Iris (Paule Noël) ; Hector (Daniel lvernel) ; Pâris (Jean-Louis Trintignant)    ; Troïus (Bernard Laïk).</note>  <castList>   <castItem>    <role>Andromaque</role>    <actor>MARIA MAUBAN </actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Hélène</role>    <actor>CHRISTIANE MINAZZOLLI</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Hécube</role>    <actor>ALINE BERTRAND</actor>   </castItem>   <castItem>    <role> Cassandre </role>JUDITH MAGRE ANNE</castItem>   <castItem>    <role>La Paix</role>    <actor>DOMINIQUE VILAR</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Iris </role>    <actor>NOELLE VINCENT</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>La petite Polyxène</role>    <actor>CLAUDINE MAUGEY</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Hector</role>    <actor>PIERRE VANECK</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Ulysse</role>    <actor>JEAN VILAR</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Demokos</role>    <actor> PASCAL MAZZOTTI </actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Priam</role>    <actor>JEAN-FRANÇOIS REMY</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Pâris</role>    <actor>ROBERT ETCHEVERRY</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Oiax</role>    <actor>MARIO PILAR</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Le Gabier</role>    <actor>GEORGES GERET</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Le Géomètre</role>    <actor>PHILIPPE AVRON</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Abnéos</role>    <actor>LUCIEN ARNAUD</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Troïlus</role>    <actor>MICHEL GONZALES</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Olpidès</role>    <actor>MAURICE COUSSONNEAU</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Busiris</role>    <actor>GEORGES RIQUIER</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Premier Vieillard</role>    <actor>JEAN MONDAIN</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Deuxième Vieillard</role>    <actor>LUCIEN ARNAUD</actor>   </castItem>   <castGroup>    <head>Messagers</head>    <castItem>     <actor>Bernard Laïk</actor>, <actor>Jean-Pierre Maurin</actor>.</castItem>   </castGroup>   <castGroup>    <head>Servantes troyennes</head>    <castItem>     <actor>Christiane Oscar</actor>, <actor>Noëlle Vincent.</actor>    </castItem>   </castGroup>   <castGroup>    <head>Notables</head>    <castItem>     <actor>Jean-Daniel Ehrrnann</actor>     <actor>Bernard Wawer</actor>     <actor>Bernard Klein</actor>    </castItem>   </castGroup>   <castGroup>    <head>Gardes grecs</head>    <castItem>     <actor>Jean Dufau</actor>, <actor>Alain Deny</actor>, <actor>Jean-Jacques Leconte</actor>     <actor>Richard Rein</actor>    </castItem>   </castGroup>  </castList> </div> <div n="2">  <head>Théâtre de la Ville 1971</head>  <note place="footn="2">La pièce a été reprise au Théâtre de la Ville le 22 janvier 1971    dans une nouvelle mise en scène de Jean Mercure, musique de Marc Wilkinson, scénographie    et costumes Yannis Kokkos. Elle a été ensuite donnée à partir du 12 juillet dans le    cadre du 25e Festival d'Avignon, et continuera sa carrière au Théâtre de la Ville à    partir du 5 novembre 1971 (avec quelques modifications de distribution).</note>  <castList>   <castItem>    <role>Andromaque</role>    <actor>FRANCINE BERGE </actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Hélène</role>    <actor>ANNIE DUPEREY</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Hécube</role>    <actor>LOUISE CONTE</actor>   </castItem>   <castItem>    <role> Cassandre </role>    <actor>ANNE DOAT</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>La Paix</role>    <actor>JANDELINE</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Iris </role>    <actor>ISA MERCURE</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>La petite Polyxène</role>    <actor>CHRISTIANE SELLAM </actor> ou<actor> VANINA VINITZKY</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Hector</role>    <actor>JOSE-MARIA FLOTATS</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Ulysse</role>    <actor>MICHEL DE RE</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Demokos</role>    <actor>MAURICE CHEVIT</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Priam</role>    <actor>ANDRE VALTIER</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Pâris</role>    <actor>DOMINIQUE MAURIN</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Oiax</role>    <actor>MARCO-PERRIN</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Le Gabier</role>    <actor>LAFLEUR</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Le Géomètre</role>    <actor>BERNARD VERON</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Abnéos</role>    <actor>ANGELO BARDI</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Troïlus</role>    <actor>PHILIPPE NORMAND</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Olpidès</role>    <actor>COUSSONNEAU</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Busiris</role>    <actor>JEAN MERCURE</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Premier Vieillard</role>    <actor>JEAN-MARIE BON</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Deuxième Vieillard</role>    <actor>EUGENE BERTHIER</actor>   </castItem>   <castGroup>    <head>Messagers</head>    <castItem>     <actor>Jean-Claude Islert</actor>, <actor>Michel Sausin</actor>.</castItem>   </castGroup>   <castGroup>    <head>Servantes troyennes</head>    <castItem>     <actor>Dominique Jayr</actor>, <actor>Annie Seurat</actor>,<actor> Hélène          Augier</actor>    </castItem>   </castGroup>   <castGroup>    <head>Gardes grecs</head>    <castItem>     <actor>Jacques Gaffuri</actor>, <actor>Georges Joannon</actor>    </castItem>   </castGroup>   <castItem>    <role>Suivant de Busiris</role>    <actor>Charles Capezzali</actor>   </castItem>   <castItem>    <role>Un marin</role>    <actor>Henry Courseaux</actor>   </castItem>  </castList> </div>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <alternate minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.divTop"/>
   <classRef key="model.global"/>
  </alternate>
  <sequence minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.common"/>
   <classRef key="model.global"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
  <sequence minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded">
   <alternate minOccurs="1" maxOccurs="1">
    <elementRef key="castItem"/>
    <elementRef key="castGroup"/>
   </alternate>
   <classRef key="model.global"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
  <sequence minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.common"/>
   <classRef key="model.global"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element castList
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   (
      ( model.divTop | model.global )*,
      ( model.common, model.global* )*,
      ( ( castItem | castGroup ), model.global* )+,
      ( model.common, model.global* )*
   )
}

Annexe D.1.28 <catRef>

<catRef> (référence à la catégorie) spécifie une ou plusieurs catégories définies dans une taxinomie ou une typologie textuelle. [2.4.3. The Text Classification]
Moduleheader
AttributsAttributs att.pointing (@target) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
schemeidentifie le schéma de classification dans lequel est défini le jeu de catégories concerné.
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.pointer
Contenu dans
core: imprint
header: textClass
Peut contenirElément vide
NoteL'attribut scheme n'est donné que si plus d'une taxinomie a été déclarée.
Exemple
<catRef scheme="#mesTopos"  target="#fr_lex #fr_dict #fr_gloss"/> <!-- ailleurs dans le document --> <taxonomy xml:id="mesTopos">  <category xml:id="fr_lexique">   <catDesc>Lexique</catDesc>  </category>  <category xml:id="fr_dict">   <catDesc>Dictionnaire</catDesc>  </category>  <category xml:id="fr_gloss">   <catDesc>Glossaire</catDesc>  </category> </taxonomy>
Modèle de contenu
<content/>
    
Schéma Declaration
element catRef
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.pointing.attributes,
   attribute scheme { text }?,
   empty
}

Annexe D.1.29 <cb>

<cb> (saut de colonne) marque le début d'une nouvelle colonne de texte sur une page multi-colonne. [3.10.3. Milestone Elements]
Modulecore
AttributsAttributs att.edition (@ed, @edRef) att.spanning (@spanTo) att.breaking (@break) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenirElément vide
NoteL'attribut global n donne un nouveau numéro ou une autre valeur à la colonne qui suit l'élément <cb>. Les encodeurs doivent faire un choix clair, et s'y tenir, entre l'option consistant à se fonder sur la séquence physique des colonnes dans le texte entier, et celle qui consiste à se fonder sur la numérotation des colonnes à l'intérieur de la page. L'élément <cb> apparaît en haut de la colonne à laquelle il se rapporte.
ExempleMarkup of an early English dictionary printed in two columns:
<pb/> <cb n="1"/> <entryFree>  <form>Well</form>, <sense>a Pit to hold Spring-Water</sense>: <sense>In the Art of <hi rend="italic">War</hi>, a Depth the Miner    sinks into the Ground, to find out and disappoint the Enemies Mines,    or to prepare one</sense>. </entryFree> <entryFree>To <form>Welter</form>, <sense>to wallow</sense>, or <sense>lie groveling</sense>.</entryFree> <!-- remainder of column --> <cb n="2"/> <entryFree>  <form>Wey</form>, <sense>the greatest Measure for dry Things,    containing five Chaldron</sense>. </entryFree> <entryFree>  <form>Whale</form>, <sense>the greatest of    Sea-Fishes</sense>. </entryFree>
Modèle de contenu
<content/>
    
Schéma Declaration
element cb
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.edition.attributes,
   att.spanning.attributes,
   att.breaking.attributes,
   empty
}

Annexe D.1.30 <cell>

<cell> (cellule) contient une cellule d'un tableau. [14.1.1. TEI Tables]
Modulefigures
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.tableDecoration (role, @cols)
Contenu dans
figures: row
Peut contenir
Exemple
<row>  <cell role="label">Comportement général</cell>  <cell role="data">Non satisfaisant, à cause de son inexactitude et de son    inconséquence</cell> </row>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.specialPara"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element cell
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.tableDecoration.attribute.cols,
   macro.specialPara
}

Annexe D.1.31 <change>

<change> résume une modification ou une correction apportée à une version particulière d’un texte électronique partagé entre plusieurs chercheurs. [2.6. The Revision Description 2.4.1. Creation 11.7. Identifying Changes and Revisions]
Moduleheader
AttributsAttributs att.ascribed (@who) att.docStatus (@status) att.datable.w3c (notBefore, notAfter, @when) att.datable.iso (@when-iso, @notBefore-iso, @notAfter-iso, @from-iso, @to-iso) att.datable.custom (@when-custom, @notBefore-custom, @notAfter-custom, @from-custom, @to-custom, @datingPoint, @datingMethod) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
header: revisionDesc
Peut contenir
NoteLes modifications doivent être enregistrées dans l'ordre, par exemple la plus récente en premier.
Exemple
<titleStmt>  <title> ... </title>  <editor xml:id="fr_GK">G.K.</editor>  <respStmt xml:id="fr_RT">   <resp>copie</resp>   <name>R.T.</name>  </respStmt> </titleStmt> <revisionDesc>  <change who="#fr_RTwhen="2008-02-02">Fin du chapitre 23</change>  <change who="#fr_RTwhen="2008-01-02">FIn du chapitre 2</change>  <change n="P2.2when="1991-12-21"   who="#fr_GK">Ajout d'exemples dans la section 3</change>  <change when="1991-11-11who="#fr_MSM">Suppression du chapitre 10</change> </revisionDesc>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.specialPara"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element change
{
   att.ascribed.attributes,
   att.datable.w3c.attribute.when,
   att.datable.iso.attribute.when-iso,
   att.datable.iso.attribute.notBefore-iso,
   att.datable.iso.attribute.notAfter-iso,
   att.datable.iso.attribute.from-iso,
   att.datable.iso.attribute.to-iso,
   att.datable.custom.attribute.when-custom,
   att.datable.custom.attribute.notBefore-custom,
   att.datable.custom.attribute.notAfter-custom,
   att.datable.custom.attribute.from-custom,
   att.datable.custom.attribute.to-custom,
   att.datable.custom.attribute.datingPoint,
   att.datable.custom.attribute.datingMethod,
   att.docStatus.attributes,
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.specialPara
}

Annexe D.1.32 <charDecl>

<charDecl> (description de caractère) fournit des informations sur des caractères ou des glyphes sortant de l'ordinaire [5.2. Markup Constructs for Representation of Characters and Glyphs]
Modulegaiji
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
header: encodingDesc
Peut contenir
core: desc
gaiji: glyph
Exemple
<charDecl>  <char xml:id="aENL">   <charName>LATIN LETTER ENLARGED SMALL A</charName>   <mapping type="standard">a</mapping>  </char> </charDecl>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <elementRef key="desc" minOccurs="0"/>
  <alternate minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded">
   <elementRef key="char"/>
   <elementRef key="glyph"/>
  </alternate>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element charDecl
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( desc?, ( char | glyph )+ )
}

Annexe D.1.33 <choice>

<choice> (choix) regroupe un certain nombre de balisages alternatifs possibles pour un même endroit dans un texte. [3.4. Simple Editorial Changes]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteParce que les éléments contenus par un élément <choice> correspondent tous à des solutions possibles pour encoder la même séquence, il est naturel de les envisager comme exclusifs les uns des autres. Toutefois il peut y avoir des cas où la pleine représentation d'un texte requiert de considérer ces encodages alternatifs comme parallèles.A Noter aussi que les <choice> peuvent s'imbriquer.
Pour une version de <choice> spécialisée pour l'encodage de témoins multiples d'une même oeuvre, l'élément <app> peut etre préférable : voir la section 12.1. The Apparatus Entry, Readings, and Witnesses.
ExempleL'encodage d'une édition des Essais pourra faire état à la fois des formes originales et des formes modernisées correspondantes:.
<p>Ainsi lecteur, je suis<choice>   <orig>moy-mesmes</orig>   <reg>moi-même</reg>  </choice> la matière de mon livre : ce n'est pas raison que tu emploies ton loisir en un <choice>   <orig>subject</orig>   <reg>sujet</reg>  </choice>si frivole et si vain.</p>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <classRef key="model.choicePart"/>
  <elementRef key="choice"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element choice
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( model.choicePart | choice )*
}

Annexe D.1.34 <cit>

<cit> (citation) citation provenant d'un autre document comprenant la référence bibliographique de sa source. Dans un dictionnaire il peut contenir un exemple avec au moins une occurrence du mot employé dans l’acception qui est décrite, ou une traduction du mot-clé, ou un exemple. [3.3.3. Quotation 4.3.1. Grouped Texts 9.3.5.1. Examples]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
figures: figure
msdescription: msDesc
textcrit: app
transcr: fw metamark space
Exemple
<cit>  <quote>Regarde de tous tes yeux, regarde</quote>  <bibl>Jules Verne, Michel Strogof</bibl> </cit>
Exemple
<entry>  <form>   <orth>to horrify</orth>  </form>  <cit type="translationxml:lang="en">   <quote>horrifier</quote>  </cit>  <cit type="example">   <quote>she was horrified at the expense.</quote>   <cit type="translationxml:lang="en">    <quote>elle était horrifiée par la dépense.</quote>   </cit>  </cit> </entry>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="1"
  maxOccurs="unbounded">
  <classRef key="model.qLike"/>
  <classRef key="model.egLike"/>
  <classRef key="model.biblLike"/>
  <classRef key="model.ptrLike"/>
  <classRef key="model.global"/>
  <classRef key="model.entryPart"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element cit
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   (
      model.qLike
    | model.egLike
    | model.biblLikemodel.ptrLikemodel.global
    | model.entryPart
   )+
}

Annexe D.1.35 <classDecl>

<classDecl> (déclaration de classification) contient une ou plusieurs taxinomies définissant les codes de classification utilisés n’importe où dans le texte. [2.3.7. The Classification Declaration 2.3. The Encoding Description]
Moduleheader
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
header: encodingDesc
Peut contenir
header: taxonomy
Exemple
<classDecl>  <taxonomy xml:id="RAMEAU">   <bibl>Répertoire d'autorité-matière encyclopédique et alphabétique unifié      (RAMEAU) de la Bibliothèque nationale de France. <ptr target="http://rameau.bnf.fr/"/>   </bibl>  </taxonomy> </classDecl> <!-- ... --> <textClass>  <keywords scheme="#RAMEAU">   <term>Bien et mal -- Enseignement coranique</term>  </keywords> </textClass>
Modèle de contenu
<content>
 <elementRef key="taxonomy" minOccurs="1"
  maxOccurs="unbounded"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element classDecl
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   taxonomy+
}

Annexe D.1.36 <closer>

<closer> (formule finale) regroupe une formule de politesse, une indication d'une date et d'autres expressions semblables figurant comme expression à la fin d’une division, en particulier à la fin d’une lettre. [4.2.2. Openers and Closers 4.2. Elements Common to All Divisions]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
core: lg list
figures: figure table
textstructure: back body div front postscript
Peut contenir
Exemple
<div type="letter">  <p> N'y voyez que le signe de l'intérêt que je que je porte à une profession qui fut la    mienne. Je désire en effet, insérer votre article dans un ouvrage sur la presse    française contemporaine. </p>  <closer>   <salute>Veuillez agréer, je vous prie, Monsieur, l'assurance de mes sentiments les      meilleurs. </salute>   <signed> Françoise Giroud</signed>  </closer> </div>
Exemple
<div type="chapter">  <p>Voilà, cher Rhedi, ce que j' appelle le droit public. Voilà le droit des gens, ou    plutôt celui de la raison. </p>  <closer>   <dateline>    <name type="place">à Paris </name>, <date>le 4 de la lune de Zilhagé, 1716. </date>   </dateline>  </closer> </div>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <textNode/>
  <classRef key="model.gLike"/>
  <elementRef key="signed"/>
  <elementRef key="dateline"/>
  <elementRef key="salute"/>
  <classRef key="model.phrase"/>
  <classRef key="model.global"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element closer
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   (
      text
    | model.gLikesigneddatelinesalutemodel.phrasemodel.global
   )*
}

Annexe D.1.37 <collation>

<collation> (collation) contient la description de l'organisation des feuillets ou bifeuillets d'un manuscrit [10.7.1. Object Description]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
msdescription: supportDesc
Peut contenir
Exemple
<collation>The written leaves preceded by an original flyleaf, conjoint with the pastedown.</collation>
Exemple
<collation>  <p>   <formula>1-5.8 6.6 (catchword, f. 46, does not match following text) 7-8.8 9.10, 11.2      (through f. 82) 12-14.8 15.8(-7)</formula>   <catchwords>Catchwords are written horizontally in center or towards the right lower      margin in various manners: in red ink for quires 1-6 (which are also signed in red ink      with letters of the alphabet and arabic numerals); quires 7-9 in ink of text within      yellow decorated frames; quire 10 in red decorated frame; quire 12 in ink of text;      quire 13 with red decorative slashes; quire 14 added in cursive hand.</catchwords>  </p> </collation>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.specialPara"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element collation
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.specialPara
}

Annexe D.1.38 <collection>

<collection> (collection) Contient le nom d'une collection de manuscrits, ceux-ci ne se trouvant pas nécessairement dans le même lieu de conservation. [10.4. The Manuscript Identifier]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
Peut contenir
gaiji: g
Exemple
<msIdentifier>  <country>USA</country>  <region>California</region>  <settlement>San Marino</settlement>  <repository>Huntington Library</repository>  <collection>Ellesmere</collection>  <idno>El 26 C 9</idno>  <msName>The Ellesmere Chaucer</msName> </msIdentifier>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.xtext"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element collection
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.xtext
}

Annexe D.1.39 <condition>

<condition> (état matériel) contient la description de l'état matériel du manuscrit. [10.7.1.5. Condition]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
Peut contenir
Exemple
<condition> Traces de mouillures anciennes plus ou moins importantes au bas des feuillets, qui n'ont pas affecté la reliure ; éraflure en tête du plat inférieur. </condition> <condition>Eraflures sur les deux plats, tache d'humidité dans la partie supérieure du plat inférieur ; mors fendus en tête et en queue avec zones restaurées (minces bandes de maroquin).</condition>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.specialPara"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element condition
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.specialPara
}

Annexe D.1.40 <corr>

<corr> (correction) contient la forme correcte d'un passage qui est considéré erroné dans la copie du texte. [3.4.1. Apparent Errors]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.global.responsibility (cert, @resp) att.ranging (@atLeast, @atMost, @min, @max, @confidence) att.source (@source)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
ExempleSi l'on veut mettre l'accent sur le fait que le texte a été corrigé, <corr> seul sera employé:
Tel est le chat Rutterkin des sorcières Margaret et Filippa Flower, qui furent <corr>brûlées</corr> à Lincoln, le 11 mars 1619, pour avoir envoûté un parent du comte de Rutland.
ExempleIl est aussi possible d'associer <choice> et<sic>, pour donner une lecture incorrecte :
Tel est le chat Rutterkin des sorcières Margaret et Filippa Flower, qui furent<choice>  <sic>prûlées</sic>  <corr>brûlées</corr> </choice> à Lincoln, le 11 mars 1619, pour avoir envoûté un parent du comte de Rutland.
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.paraContent"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element corr
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.global.responsibility.attribute.resp,
   att.ranging.attribute.atLeast,
   att.ranging.attribute.atMost,
   att.ranging.attribute.min,
   att.ranging.attribute.max,
   att.ranging.attribute.confidence,
   att.source.attribute.source,
   macro.paraContent
}

Annexe D.1.41 <correction>

<correction> (règles de correction) établit comment et dans quelles circonstances des corrections ont été apportées au texte. [2.3.3. The Editorial Practices Declaration 15.3.2. Declarable Elements]
Moduleheader
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
core: p
linking: ab
NoteUtilisé pour noter le résultat de la comparaison du texte et de l'original en indiquant par exemple si les différences ont été faites sans être marquées, ou si elles ont été marquées en utilisant les balises éditoriales décrites dans la section 3.4. Simple Editorial Changes.
Exemple
<correction>  <p>Les erreurs de transcriptions ont été détectées et corrigées à l'aide du correcteur    Cordial 2006 - Synapse</p> </correction>
Modèle de contenu
<content>
 <classRef key="model.pLike" minOccurs="1"
  maxOccurs="unbounded"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element correction
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   model.pLike+
}

Annexe D.1.42 <country>

<country> (pays) contient le nom d'une unité géo-politique, comme une nation, un pays, une colonie ou une communauté, plus grande ou administrativement supérieure à une région et plus petite qu'un bloc. [13.2.3. Place Names]
Modulenamesdates
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.datable.iso (@when-iso, @notBefore-iso, @notAfter-iso, @from-iso, @to-iso) att.datable.custom (@when-custom, @notBefore-custom, @notAfter-custom, @from-custom, @to-custom, @datingPoint, @datingMethod)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteLa source recommandée des codes pour représenter les noms de pays est ISO 3166.
Exemple
<country key="DK">Danemark</country>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element country
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.datable.iso.attribute.when-iso,
   att.datable.iso.attribute.notBefore-iso,
   att.datable.iso.attribute.notAfter-iso,
   att.datable.iso.attribute.from-iso,
   att.datable.iso.attribute.to-iso,
   att.datable.custom.attribute.when-custom,
   att.datable.custom.attribute.notBefore-custom,
   att.datable.custom.attribute.notAfter-custom,
   att.datable.custom.attribute.from-custom,
   att.datable.custom.attribute.to-custom,
   att.datable.custom.attribute.datingPoint,
   att.datable.custom.attribute.datingMethod,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.43 <damage>

<damage> (dommage) sert à encoder une zone qui a subi des dommages dans le manuscrit témoin du texte. [11.3.3.1. Damage, Illegibility, and Supplied Text]
Moduletranscr
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.damaged (hand, @agent) att.ranging (@atLeast, @atMost, @min, @max, @confidence)
typecaractérise l'élément en utilisant n'importe quel système ou typologie de classification approprié.
Dérivé deatt.typed
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs suggérées comprennent:
brulure
efface
tache
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NotePuisque les dégâts causés aux témoins du texte les rendent fréquemment plus difficiles à lire, l'élément<damage> contiendra souvent un élément <unclear>. Si la zone endommagée n'est pas continue (par exemple une tache affectant plusieurs morceaux de texte), on utilisera l'attributgroup pour regrouper plusieurs éléments <damage> ; alternativement, on utilisera l'élément <join>pour indiquer quels éléments <damage> et <unclear> sont liés au même phénomène physique.Les éléments <damage>, <gap>, <del>, <unclear> et<supplied> peuvent être utilisés en étroite association. Voir la section 11.3.3.2. Use of the gap, del, damage, unclear, and supplied Elements in Combination pour savoir en quelle circonstance chacun de ces éléments est approprié.
Exemple
<l>The Moving Finger wri<damage agent="watergroup="1">es; and</damage> having writ,</l> <l>Moves <damage agent="watergroup="1">   <supplied>on: nor all your</supplied>  </damage> Piety nor Wit</l>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.paraContent"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element damage
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.damaged.attribute.agent,
   att.ranging.attribute.atLeast,
   att.ranging.attribute.atMost,
   att.ranging.attribute.min,
   att.ranging.attribute.max,
   att.ranging.attribute.confidence,
   attribute type { "brulure" | "efface" | "tache" }?,
   macro.paraContent
}

Annexe D.1.44 <date>

<date> (date) contient une date exprimée dans n'importe quel format. [3.5.4. Dates and Times 2.2.4. Publication, Distribution, Licensing, etc. 2.6. The Revision Description 3.11.2.4. Imprint, Size of a Document, and Reprint Information 15.2.3. The Setting Description 13.3.6. Dates and Times]
Modulecore
AttributsAttributs att.datable (att.datable.w3c (@when, @notBefore, @notAfter)) (att.datable.iso (@when-iso, @notBefore-iso, @notAfter-iso, @from-iso, @to-iso)) (att.datable.custom (@when-custom, @notBefore-custom, @notAfter-custom, @from-custom, @to-custom, @datingPoint, @datingMethod)) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.global.responsibility (resp, @cert) att.ranging (@atLeast, @atMost, @min, @max, @confidence)
typecaractérise l'élément en utilisant n'importe quel système ou typologie de classification approprié.
Dérivé deatt.typed
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs autorisées sont:
maj
mise_a_jour
mise_en_ligne
publication
revision
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
Exemple
<date when="1980-02">au début de février 1980</date>
Exemple
<date when="1654-11-23">L'an de grâce 1654,<lb/> Lundi, 23 novembre, jour de saint Clément, pape et martyr et autres au martyrologe, <lb/>Veille de saint Chrysogone, martyr, et autres, <lb/> Depuis environ dix heures et demie du soir jusques environ minuit et demi.</date>
Exemple
<date when="1990-09">septembre mcmxc</date> <date when="--09">septembre</date> <date when="2001-09-11T12:48:00">11 septembre, neuf heures moins douze GMT</date>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <textNode/>
  <classRef key="model.gLike"/>
  <classRef key="model.phrase"/>
  <classRef key="model.global"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element date
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.global.responsibility.attribute.cert,
   att.datable.attributes,
   att.ranging.attribute.atLeast,
   att.ranging.attribute.atMost,
   att.ranging.attribute.min,
   att.ranging.attribute.max,
   att.ranging.attribute.confidence,
   attribute type
   {
      "maj" | "mise_a_jour" | "mise_en_ligne" | "publication" | "revision"
   }?,
   ( text | model.gLike | model.phrase | model.global )*
}

Annexe D.1.45 <dateline>

<dateline> (mention de date) contient une brève description des lieux, date, heure, etc. concernant la production d’une lettre, d’un article de journal ou d’un autre texte qui, placée au début ou à la fin, lui est associée comme en-tête ou annonce de fin. [4.2.2. Openers and Closers]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
core: lg list
drama: castList
figures: figure table
textstructure: body closer div front opener
Peut contenir
Exemple
<dateline>Avignon, le 11 février. </dateline>
Exemple
<div type="chapter">  <p>Et, sur cet océan bourdonnant de mille vaguelettes, se leva l'armée caressante et si    tendre des merveilleuses sirènes blondes aux seins durs comme ça. </p>  <closer>   <dateline>    <name type="place">Thionne-Paris</name>, <date>1950-1951.</date>   </dateline>  </closer> </div>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <textNode/>
  <classRef key="model.gLike"/>
  <classRef key="model.phrase"/>
  <classRef key="model.global"/>
  <elementRef key="docDate"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element dateline
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( text | model.gLike | model.phrase | model.global | docDate )*
}

Annexe D.1.46 <decoDesc>

<decoDesc> (description de la décoration) contient la description de la décoration du manuscrit, soit en une série de paragraphes p, soit sous la forme d'une série d'éléments thématiques <decoNote> [10.7.3. Bindings, Seals, and Additional Material]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
msdescription: physDesc
Peut contenir
core: p
linking: ab
msdescription: decoNote
Exemple
<decoDesc>  <p>Les miracles de la Vierge, par Gautier de Coinci ; un volume in-fol. de 285 feuilles,    orné d'initiales en or et en couleur,...</p> </decoDesc>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <classRef key="model.pLike" minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded"/>
  <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
   <elementRef key="summary" minOccurs="0"/>
   <elementRef key="decoNote" minOccurs="1"
    maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element decoDesc
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( model.pLike+ | ( summary?, decoNote+ ) )
}

Annexe D.1.47 <decoNote>

<decoNote> (note sur un élément de décoration) contient une note décrivant soit un élément de décoration du mansucrit, soit une catégorie relativement homogène de tels éléments. [10.7.3. Bindings, Seals, and Additional Material]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
Peut contenir
Exemple
<bindingDesc>  <decoNote type="plats"> à décor d’entrelacs géométriques (structure de losange et    rectangle) complété de fers évidés.</decoNote>  <decoNote type="plat_sup">Titre <q>ivvenalis. persivs</q> et ex-libris de Jean Grolier  <q>io. grolierii et amicorvm.</q> dorés respectivement au centre et au bas du plat    supérieur. </decoNote>  <decoNote type="plat_inf">Devise de Jean Grolier<q>portio mea sit in terra viventivm</q>    dorée au centre du plat inférieur.</decoNote>  <decoNote type="dos">Dos à cinq nerfs, sans décor ; simple filet doré sur chaque nerf et    en encadrement des caissons ; passages de chaînette marqués de même.</decoNote>  <decoNote type="tranchefiles">Tranchefiles simples unicolores, vert foncé.</decoNote>  <decoNote type="coupes">Filet doré sur les coupes.</decoNote>  <decoNote type="annexes"/>  <decoNote type="tranches">Tranches dorées.</decoNote>  <decoNote type="contreplats">Contreplats en vélin.</decoNote>  <decoNote type="chasses">Filet doré sur les chasses.</decoNote> <!-- Description des gardes : gardes blanches ; gardes couleurs (marbrées, gaufrées, peintes, dominotées, etc.) généralement suivies de gardes blanches ; dans tous les cas, spécifier le nombre de gardes (début + fin du volume)-->  <decoNote type="gardes">Gardes en papier et vélin (2+1+2 / 2+1+2) ; filigrane au    pot.<ref>Briquet N° XX</ref>  </decoNote> <!-- Élément qui inclut aussi bien des remarques sur la couture que les charnières, claies ou modes d'attaches des plats : tous éléments de la structure dont la description est jugée utile à la description et l'identification de la reliure-->  <decoNote type="structure">Defet manuscrit utilisé comme claie au contreplat inférieur    (visible par transparence, sous la contregarde en vélin).</decoNote> </bindingDesc>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.specialPara"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element decoNote
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.specialPara
}

Annexe D.1.48 <del>

<del> (suppression) contient une lettre, un mot ou un passage supprimé, marqué comme supprimé, sinon indiqué comme superflu ou erroné dans le texte par un auteur, un copiste, un annotateur ou un correcteur. [3.4.3. Additions, Deletions, and Omissions]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.global.responsibility (cert, @resp) att.transcriptional (@seq) att.ranging (@atLeast, @atMost, @min, @max, @confidence) att.source (@source) att.written (@hand)
rend(interprétation) indique comment l'élément en question a été rendu ou présenté dans le texte source
Dérivé deatt.global.rendition
StatutOptionel
Type de données1–∞ occurrences de teidata.word séparé par un espace
Les valeurs autorisées sont:
double
cert(certitude) donne le degré de certitude associée à l'intervention ou à l'interprétation.
Dérivé deatt.global.responsibility
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.probCert
Les valeurs autorisées sont:
low
high
medium
typecaractérise l'élément en utilisant n'importe quel système ou typologie de classification approprié.
Dérivé deatt.typed
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs autorisées sont:
censure
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteCf. <gap>.Les degrés d'incertitude sur ce qui est encore lisible peuvent être indiqués par l'emploi de l'élément <certainty> (voir 21. Certainty, Precision, and Responsibility).
Cet élément doit être utilisé pour la suppression de courtes séquences de texte, généralement des mots ou des expressions. Il faut utiliser l'élément <delSpan> pour les séquences de texte plus longues, celles qui contiennent des divisions structurelles, et celles qui contiennent un chevauchement d'ajouts et de suppressions.
Le texte supprimé doit être au moins partiellement lisible, afin que l'encodeur soit en mesure de le transcrire. La partie illisible du texte à l'intérieur d'une suppression peut être marquée au moyen de la balise <gap> pour signaler la présence de texte non transcrit. La quantité de texte omise, la raison de l'omission, etc., peuvent être indiquées au moyen des attributs de l'élément <gap>. Si le texte n'est pas entièrement lisible, l'élément <unclear> (disponible avec le jeu additionnel de balises pour la transcription des sources primaires) doit être utilisé pour signaler les zones de texte ne pouvant pas être lues de manière fiable. Voir les sections suivantes 11.3.1.7. Text Omitted from or Supplied in the Transcription et, pour l'association étroite entre les balises <del> et <gap>, <damage>, <unclear> et <supplied> (ces trois dernières balises étant disponibles avec le jeu additionnel de balises pour la transcription de sources primaires), voir la section 11.3.3.2. Use of the gap, del, damage, unclear, and supplied Elements in Combination.
La balise <del> ne doit pas être utilisée pour les suppressions par des éditeurs scientifiques ou des encodeurs. Dans ce cas, il faut utiliser soit la balise <corr>, soit la balise <gap>.
Exemple
<l>  <del rend="overtyped">Mein</del> Frisch <del rend="overstriketype="primary">schwebt</del> weht der Wind </l>
Exemple
<p>[...] mais il y reste quelque chose de mystérieux, de furtif. <del rend="overtyped">Je</del> On cesse un instant d'y penser; <del rend="overstrike">les </del>mes yeux se ferment ou <del rend="overstrike">s'attardent sur </del> se détournent sur un livre... On relève la tête: il est là </p>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.paraContent"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element del
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.global.responsibility.attribute.resp,
   att.transcriptional.attribute.seq,
   att.ranging.attribute.atLeast,
   att.ranging.attribute.atMost,
   att.ranging.attribute.min,
   att.ranging.attribute.max,
   att.ranging.attribute.confidence,
   att.source.attribute.source,
   att.written.attribute.hand,
   attribute rend { list { "double"+ } }?,
   attribute cert { "low" | "high" | "medium" }?,
   attribute type { "censure" }?,
   macro.paraContent
}

Annexe D.1.49 <desc>

<desc> (description) contient une courte description de l'objet documenté par son élément parent, qui comprend son utilisation prévue, son but, ou son application là où c'est approprié. [22.4.1. Description of Components]
Modulecore
AttributsAttributs att.translatable (@versionDate) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.linking (corresp, @next, @prev) att.global.analytic (@ana) att.global.change (@change) att.global.responsibility (@cert, @resp)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteLa convention TEI exige que cela soit exprimé sous la forme d'une proposition finie, introduite par un verbe actif.
Exemple
<desc>contient une description brève de la raison d'être et du champ d'application d'un élément, d'un attribut ou de la valeur d'un attribut, d'une classe ou une entité.</desc>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.limitedContent"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element desc
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.linking.attribute.next,
   att.global.linking.attribute.prev,
   att.global.analytic.attribute.ana,
   att.global.change.attribute.change,
   att.global.responsibility.attribute.cert,
   att.global.responsibility.attribute.resp,
   att.translatable.attributes,
   macro.limitedContent
}

Annexe D.1.50 <dim>

<dim> contains any single measurement forming part of a dimensional specification of some sort. [10.3.4. Dimensions]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.ranging (@atLeast, @atMost, @min, @max, @confidence)
typecaractérise l'élément en utilisant n'importe quel système ou typologie de classification approprié.
Dérivé deatt.typed
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs autorisées sont:
format
unitnoms des unités utilisées pour la mesure.
Dérivé deatt.dimensions
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs autorisées sont:
lignes
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
gaiji: g
Exemple
<dim type="circumferenceextent="4.67 in"/>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.xtext"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element dim
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.ranging.attribute.atLeast,
   att.ranging.attribute.atMost,
   att.ranging.attribute.min,
   att.ranging.attribute.max,
   att.ranging.attribute.confidence,
   attribute type { "format" }?,
   attribute unit { "lignes" }?,
   macro.xtext
}

Annexe D.1.51 <dimensions>

<dimensions> (dimensions) contient une spécification des dimensions. [10.3.4. Dimensions]
Modulemsdescription
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change) att.ranging (@atLeast, @atMost, @min, @max, @confidence)
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
msdescription: dim
NoteContient la mesure de la hauteur, de la largeur et de la profondeur d'un objet à 1, 2 ou 3 dimensions.
Exemple
<dimensions type="leaves">  <height scope="range">157-160</height>  <width>105</width> </dimensions> <dimensions type="ruled">  <height scope="most">90</height>  <width scope="most">48</width> </dimensions> <dimensions unit="in">  <height>12</height>  <width>10</width> </dimensions>
Exemple
<dimensions type="binding">  <height unit="mm">328 (336)</height>  <width unit="mm">203</width>  <depth unit="mm">74</depth> </dimensions>
ExempleQuand de simples quantités numériques sont impliquées, elles peuvent être exprimées par l'attribut quantity sur chaque ou sur tous les éléments enfants, comme dans l'exemple suivant :
<dimensions type="binding">  <height unit="mm">170</height>  <width unit="mm">98</width>  <depth unit="mm">15</depth> </dimensions> <dimensions type="binding">  <height unit="mm">168</height>  <width unit="mm">106</width>  <depth unit="mm">22</depth> </dimensions>
Schematron
<s:report test="count(tei:width)> 1">The element <s:name/> may appear once only </s:report> <s:report test="count(tei:height)> 1">The element <s:name/> may appear once only </s:report> <s:report test="count(tei:depth)> 1">The element <s:name/> may appear once only </s:report>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <elementRef key="dim"/>
  <classRef key="model.dimLike"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element dimensions
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   att.ranging.attribute.atLeast,
   att.ranging.attribute.atMost,
   att.ranging.attribute.min,
   att.ranging.attribute.max,
   att.ranging.attribute.confidence,
   ( dim | model.dimLike )*
}

Annexe D.1.52 <div>

<div> (division du texte) contient une subdivision dans le texte préliminaire, dans le corps d’un texte ou dans le texte postliminaire. [4.1. Divisions of the Body]
Moduletextstructure
AttributsAttributs att.declaring (@decls) att.written (@hand) att.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.linking (next, prev, @corresp) att.global.change (@change) att.typed (type, @subtype)
typecaractérise l'élément en utilisant n'importe quel système ou typologie de classification approprié.
Dérivé deatt.typed
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.enumerated
Les valeurs suggérées comprennent:
arret
acte
adresse
ajout_ms
alphabet
amours
anterotique
argument
articles_capitulation
au_lecteur
autres_poemes
autres_sonnets
avertissement
ballade
blason
carte
chanson
chant
chapitre
colophon
complainte
conclusion
contemplation
contreblason
couplet
debat
declaration
dedicace
dessein
discours
distique
dizain
douzain
eglogue
elegie
eloge
embleme
entreprise
epigramme
epitaphe
epitre
epitre_dedicatoire
errata
essais
excipit
exemple
glossaire
histoire
huitain
index
institution
introduction
lamentation
lettre
livre
madrigal
notes_manuscrites
nouvelle
ode
ode_sapphique
odes
oeuvres
oeuvres_de_jeunesse
oraison
page_de_titre
plan
poeme
point
portrait
postface
preface
premonition
privilege
prologue
pronostication
propos_rompus
quatrain
quintil
recette
registre
remontrance
reponse
resume
roman
rondeau
septain
sommaire
sonnet
sonnets
sonnets_dedicatoires
stance
table
table_commentaire
table_des_auteurs
table_des_matieres
table_sonnets
tableau
traite
vers
vers_lyriques
Membre du
Contenu dans
textcrit: lem rdg
textstructure: back body div front
Peut contenir
Exemple
<body>  <div type="oeuvre">   <head>Les Chouans </head>   <div n="1type="partie">    <head> Première partie</head>    <head> L'embuscade</head>    <div n="1type="chapitre">     <head>Chapitre premier </head>     <div n="1">      <head>I</head>      <p>Dans les premiers jours de l'an VIII, au commencement de vendémiaire, ou, pour            se conformer au calendrier actuel, vers la fin du mois de septembre 1799, une            centaine de paysans et un assez grand nombre de bourgeois, partis le matin de            Fougères pour se rendre à Mayenne, gravissaient la montagne de la Pèlerine,            située à mi-chemin environ de Fougères à Ernée, petite ville où les voyageurs            ont coutume de se reposer. </p>     </div>    </div>   </div>  </div> </body>
Schematron
<s:report test="ancestor::tei:l"> Abstract model violation: Lines may not contain higher-level structural elements such as div. </s:report>
Schematron
<s:report test="ancestor::tei:p or ancestor::tei:ab and not(ancestor::tei:floatingText)"> Abstract model violation: p and ab may not contain higher-level structural elements such as div. </s:report>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <alternate minOccurs="0"
   maxOccurs="unbounded">
   <classRef key="model.divTop"/>
   <classRef key="model.global"/>
  </alternate>
  <sequence minOccurs="0" maxOccurs="1">
   <alternate minOccurs="1" maxOccurs="1">
    <sequence minOccurs="1"
     maxOccurs="unbounded">
     <alternate minOccurs="1" maxOccurs="1">
      <classRef key="model.divLike"/>
      <classRef key="model.divGenLike"/>
     </alternate>
     <classRef key="model.global"
      minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
    </sequence>
    <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
     <sequence minOccurs="1"
      maxOccurs="unbounded">
      <classRef key="model.common"/>
      <classRef key="model.global"
       minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
     </sequence>
     <sequence minOccurs="0"
      maxOccurs="unbounded">
      <alternate minOccurs="1"
       maxOccurs="1">
       <classRef key="model.divLike"/>
       <classRef key="model.divGenLike"/>
      </alternate>
      <classRef key="model.global"
       minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
     </sequence>
    </sequence>
   </alternate>
   <sequence minOccurs="0"
    maxOccurs="unbounded">
    <classRef key="model.divBottom"/>
    <classRef key="model.global"
     minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
   </sequence>
  </sequence>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element div
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.linking.attribute.corresp,
   att.global.change.attribute.change,
   att.typed.attribute.subtype,
   att.declaring.attributes,
   att.written.attributes,
   attribute type
   {
      "arret"
    | "acte"
    | "adresse"
    | "ajout_ms"
    | "alphabet"
    | "amours"
    | "anterotique"
    | "argument"
    | "articles_capitulation"
    | "au_lecteur"
    | "autres_poemes"
    | "autres_sonnets"
    | "avertissement"
    | "ballade"
    | "blason"
    | "carte"
    | "chanson"
    | "chant"
    | "chapitre"
    | "colophon"
    | "complainte"
    | "conclusion"
    | "contemplation"
    | "contreblason"
    | "couplet"
    | "debat"
    | "declaration"
    | "dedicace"
    | "dessein"
    | "discours"
    | "distique"
    | "dizain"
    | "douzain"
    | "eglogue"
    | "elegie"
    | "eloge"
    | "embleme"
    | "entreprise"
    | "epigramme"
    | "epitaphe"
    | "epitre"
    | "epitre_dedicatoire"
    | "errata"
    | "essais"
    | "excipit"
    | "exemple"
    | "glossaire"
    | "histoire"
    | "huitain"
    | "index"
    | "institution"
    | "introduction"
    | "lamentation"
    | "lettre"
    | "livre"
    | "madrigal"
    | "notes_manuscrites"
    | "nouvelle"
    | "ode"
    | "ode_sapphique"
    | "odes"
    | "oeuvres"
    | "oeuvres_de_jeunesse"
    | "oraison"
    | "page_de_titre"
    | "plan"
    | "poeme"
    | "point"
    | "portrait"
    | "postface"
    | "preface"
    | "premonition"
    | "privilege"
    | "prologue"
    | "pronostication"
    | "propos_rompus"
    | "quatrain"
    | "quintil"
    | "recette"
    | "registre"
    | "remontrance"
    | "reponse"
    | "resume"
    | "roman"
    | "rondeau"
    | "septain"
    | "sommaire"
    | "sonnet"
    | "sonnets"
    | "sonnets_dedicatoires"
    | "stance"
    | "table"
    | "table_commentaire"
    | "table_des_auteurs"
    | "table_des_matieres"
    | "table_sonnets"
    | "tableau"
    | "traite"
    | "vers"
    | "vers_lyriques"
   }?,
   (
      ( model.divTop | model.global )*,
      (
         (
            ( ( model.divLike | model.divGenLike ), model.global* )+
          | (
               ( model.common, model.global* )+,
               ( ( model.divLike | model.divGenLike ), model.global* )*
            )
         ),
         ( model.divBottom, model.global* )*
      )?
   )
}

Annexe D.1.53 <docAuthor>

<docAuthor> (auteur du document) contient le nom de l’auteur du document tel qu’il est donné sur la page de titre (ce nom est le plus souvent contenu dans une mention de responsabilité) . [4.6. Title Pages]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
core: lg list
drama: castList
figures: figure table
Peut contenir
NoteLe nom de l'auteur d'un document apparaît souvent au sein d'un élément <byline>, mais l'élément <docAuthor> peut être utilisé même si l'élément <byline> n'est pas présent.
Exemple
<titlePage>  <docTitle>   <titlePart>Le quart livre de faicts et dict Heroiques du bon      Pantagruel</titlePart>  </docTitle>  <byline>Composé par <docAuthor>M. François Rabelais</docAuthor> docteur en Medicine.</byline> </titlePage>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element docAuthor
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.54 <docDate>

<docDate> (date du document) contient la date d’un document telle qu’elle est (généralement ) donnée sur une page de titre. [4.6. Title Pages]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
whendonne la date dans une forme standard, c'est-à-dire. YYYY-MM-DD.
StatutOptionel
Type de donnéesteidata.temporal.w3c
NotePour les dates dont la forme est simple, il est recommandé que l'attribut when donne la date dans le calendrier grégorien ou grégorien proleptique au format AAAA-MM-JJ spécifié par le standard XML Schema Part 2.
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteVoir l'élément générique <date> dans le module core. L'élément spécifique <docDate> est fourni à toutes fins utiles pour encoder et traiter la date des documents, puisque celle-ci requiert une gestion particulière pour de nombreux besoins.
Exemple
<docImprint>Lettres Modernes Minard, <pubPlace>PARIS-CAEN</pubPlace>  <docDate>2003</docDate> </docImprint>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element docDate
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   attribute when { text }?,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.55 <docImprint>

<docImprint> (mention d'impression) contient la mention d'impression de l'éditeur (lieu et date de publication, nom de l’éditeur), telle qu’elle est généralement donnée au bas de la page de titre. [4.6. Title Pages]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
textstructure: back front titlePage
Peut contenir
NoteVoir l'élément <imprint> dans une citation bibliographique. Comme pour le titre, l'auteur, et la mention d'édition, le nom le plus court est réservé à l'élément le plus fréquemment utilisé.
Exemple
<docImprint>2006, Les Editions Trintexte, Trinity College, Toronto, Canada M5S 1H8</docImprint>
ExempleLa description de l'impression est parfois plus complexe:
<docImprint>  <pubPlace>PARIS</pubPlace>, <name>Delangle Frères</name> Éditeurs-libraires, <pubPlace>Place de la Bourse</pubPlace> </docImprint> <docDate>MDCCCXXX</docDate>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="0"
  maxOccurs="unbounded">
  <textNode/>
  <classRef key="model.gLike"/>
  <classRef key="model.phrase"/>
  <elementRef key="pubPlace"/>
  <elementRef key="docDate"/>
  <elementRef key="publisher"/>
  <classRef key="model.global"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element docImprint
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   (
      text
    | model.gLikemodel.phrasepubPlacedocDatepublishermodel.global
   )*
}

Annexe D.1.56 <docTitle>

<docTitle> (titre du document) contient le titre d’un document, incluant la totalité de ses composants tels qu’ils sont donnés sur la page de titre. [4.6. Title Pages]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
textstructure: back front titlePage
Peut contenir
figures: figure
textcrit: app
textstructure: titlePart
transcr: fw metamark space
Exemple
<docTitle>  <titlePart type="main">LES CHOSES</titlePart>  <titlePart type="sub">Une histoire des années soixante.</titlePart> </docTitle>
Modèle de contenu
<content>
 <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <classRef key="model.global"
   minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  <sequence minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded">
   <elementRef key="titlePart"/>
   <classRef key="model.global"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
 </sequence>
</content>
    
Schéma Declaration
element docTitle
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( model.global*, ( titlePart, model.global* )+ )
}

Annexe D.1.57 <edition>

<edition> (édition) décrit les particularités de l’édition d’un texte. [2.2.2. The Edition Statement]
Moduleheader
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
core: bibl monogr
header: editionStmt
Peut contenir
Exemple
<edition>Première édition électronique, Nancy <date>2002</date> </edition>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element edition
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.58 <editionStmt>

<editionStmt> (mention d'édition) regroupe les informations relatives à l’édition d’un texte. [2.2.2. The Edition Statement 2.2. The File Description]
Moduleheader
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Contenu dans
header: fileDesc
Peut contenir
header: edition
linking: ab
Exemple
<editionStmt>  <edition>Deuxième édition</edition>  <respStmt>   <resp>réalisée par</resp>   <name>L. F.</name>  </respStmt> </editionStmt>
Exemple
<editionStmt>  <p>Première édition électronique, Nancy, <date> 2002</date>, réalisée dans le cadre de la    base <ref target="http://www.frantext.fr/">FRANTEXT</ref> .</p> </editionStmt>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="1" maxOccurs="1">
  <classRef key="model.pLike" minOccurs="1"
   maxOccurs="unbounded"/>
  <sequence minOccurs="1" maxOccurs="1">
   <elementRef key="edition"/>
   <classRef key="model.respLike"
    minOccurs="0" maxOccurs="unbounded"/>
  </sequence>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element editionStmt
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( model.pLike+ | ( edition, model.respLike* ) )
}

Annexe D.1.59 <editor>

<editor> mention de responsabilité secondaire pour un item bibliographique, par exemple le nom d'une personne, d'une institution ou d'un organisme (ou de plusieurs d'entre eux) comme éditeur scientifique, compilateur, traducteur, etc. [3.11.2.2. Titles, Authors, and Editors]
Modulecore
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
rolemay be used to specify further information about the entity referenced by this name in the form of a set of whitespace-separated values, for example the occupation of a person, or the status of a place.
Dérivé deatt.naming
StatutOptionel
Type de données1–∞ occurrences de teidata.enumerated séparé par un espace
Les valeurs autorisées sont:
continuateur
commentateur
annotateur
editeur_scientifique
illustrateur
traducteur
Membre du
Contenu dans
Peut contenir
NoteIl est conseillé d'adopter un format cohérent.Particulièrement lorsque le catalogage repose sur le contenu de l'en-tête TEI, il est conseillé d'utiliser des listes d'autorité reconnues pour trouver la forme exacte des noms de personnes.
Exemple
<editor> Pierre-Jules Hetzel</editor> <editor role="illustrator">George Roux</editor>
Modèle de contenu
<content>
 <macroRef key="macro.phraseSeq"/>
</content>
    
Schéma Declaration
element editor
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   attribute role
   {
      list
      {
         (
            "continuateur"
          | "commentateur"
          | "annotateur"
          | "editeur_scientifique"
          | "illustrateur"
          | "traducteur"
         )+
      }
   }?,
   macro.phraseSeq
}

Annexe D.1.60 <editorialDecl>

<editorialDecl> (déclaration des pratiques éditoriales) donne des précisions sur les pratiques et les principes éditoriaux appliqués au cours de l’encodage du texte. [2.3.3. The Editorial Practices Declaration 2.3. The Encoding Description 15.3.2. Declarable Elements]
Moduleheader
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
header: encodingDesc
Peut contenir
Exemple
<editorialDecl>  <normalization>   <p>Certains mots coupés par accident typographique en fin de ligne ont été réassemblés      sans commentaire.</p>  </normalization>  <quotation marks="all">   <p>Les "guillements français" ont été remplacée par des "guillemets droits" (sans      symétrie)</p>  </quotation> </editorialDecl>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="1"
  maxOccurs="unbounded">
  <classRef key="model.pLike"/>
  <classRef key="model.editorialDeclPart"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element editorialDecl
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( model.pLike | model.editorialDeclPart )+
}

Annexe D.1.61 <encodingDesc>

<encodingDesc> (description de l'encodage) documente la relation d'un texte électronique avec sa ou ses sources. [2.3. The Encoding Description 2.1.1. The TEI Header and Its Components]
Moduleheader
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
header: teiHeader
Peut contenir
Exemple
<encodingDesc>  <projectDesc>   <p>Corpus de      textes sélectionnés pour la formation MISAT, Frejus,      juillet 2010.   </p>  </projectDesc>  <samplingDecl>   <p>Corpus      d'échantillons de 2000 mots pris au début de chaque texte. </p>  </samplingDecl> </encodingDesc>
Modèle de contenu
<content>
 <alternate minOccurs="1"
  maxOccurs="unbounded">
  <classRef key="model.encodingDescPart"/>
  <classRef key="model.pLike"/>
 </alternate>
</content>
    
Schéma Declaration
element encodingDesc
{
   att.global.attribute.xmlid,
   att.global.attribute.n,
   att.global.attribute.xmllang,
   att.global.attribute.xmlbase,
   att.global.attribute.xmlspace,
   att.global.rendition.attribute.rend,
   att.global.rendition.attribute.style,
   att.global.rendition.attribute.rendition,
   att.global.change.attribute.change,
   ( model.encodingDescPart | model.pLike )+
}

Annexe D.1.62 <epigraph>

<epigraph> contient une citation, anonyme ou attribuée et qui apparaît au début d’une section ou d’un chapitre ou sur une page de titre. [4.2.3. Arguments, Epigraphs, and Postscripts 4.2. Elements Common to All Divisions 4.6. Title Pages]
Moduletextstructure
AttributsAttributsatt.global (@xml:id, @n, @xml:lang, @xml:base, @xml:space) att.global.rendition (@rend, @style, @rendition) att.global.change (@change)
Membre du
Contenu dans
core: lg list
drama: castList
figures: figure table
Peut contenir